1.221 tonnes de produits périmés détruits durant Ramadan

1.221 tonnes de produits périmés détruits durant Ramadan

560
0
PARTAGER
Quelque 1.221 tonnes de produits reconnus périmés ou impropres à la consommation ont été saisis et détruits durant Ramadan, annonce l’Office nationale de sécurité sanitaire des produits alimentaires.

Il s’agit notamment de 99,5 T de dattes, 132 T de farines, 8 T de fruits secs, 24,5 T de préparations sucrantes, 113 T de boissons, 59 T de conserves végétales, 50 T de margarine et d’huiles alimentaires, 34 T de pâtes alimentaires et de couscous, 50 T de chocolat, 38 T de produits de la biscuiterie et de la pâtisserie, 7 T d’épices, 85 T de viandes et produits à base de viandes, 99 T de produits de la pêche et 120 T de produits laitiers, précise un communiqué de l’Office nationale de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), concernant le bilan global des opérations de contrôle menées durant le mois de Ramadan.

L’Office a fait savoir qu’à l’importation, 184.600 T de divers produits alimentaires d’origines animale et végétale ont fait l’objet de contrôle au niveau des différents postes frontaliers par les services compétents de l’ONSSA, notant qu’à l’issue de ces contrôles, 14,8 T de produits alimentaires (fruits frais, produits de la pêche, produits laitiers, etc.) ont été refoulés pour non-conformité aux normes réglementaires en vigueur.

Pour ce qui est du marché local, les brigades de contrôle de l’ONSSA ont réalisé 7.513 sorties de contrôle sur le terrain dont 3.561 en commissions provinciales et préfectorales, qui ont donné lieu à 1.097 procès-verbaux de prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses et 298 procès-verbaux de constatations directes d’infraction.

Plus de 1.500 inspecteurs (ingénieurs, vétérinaires et techniciens) relevant de l’ONSSA ont été mobilisés partiellement ou à plein temps pour la réalisation de ces opérations de contrôle, précise-t-on de même source.

Depuis le début de l’année 2015, ce sont environ 6 millions de tonnes de produits alimentaires qui ont été contrôlés, entre marché local et aux frontières, à l’importation et à l’exportation, rappelle l’Office, ajoutant que ces opérations ont abouti au refoulement de 1.129 T de produits importés et à la saisie de 2.705 T sur le marché local.

Commentaires