PARTAGER

En août 2014, Karl Andree, 74 ans, avait été interpellé à Jeddah, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, en possession de bouteilles de vin artisanal alors que l’alcool est strictement interdit dans le pays.

Il avait été condamné à un an de prison et à recevoir 350 coups de fouet. Le britannique a depuis purgé sa peine de prison mais se trouve toujours incarcéré, dans l’attente de son châtiment corporel.

« Il a fait son temps en prison, il devrait être libéré. En raison de son âge, nous craignons qu’il ne survive pas au fouet. Nous implorons David Cameron d’intervenir personnellement pour aider notre père à rentrer à la maison » a indiqué son fils Simon, 33 ans.

« Mon père a violé la loi d’un pays où l’alcool est interdit mais il a purgé sa peine » a rajouté sa fille Kirsten, 45 ans.

« Des ministres et de hauts responsables ont soulevé le cas de Karl Andree auprès du gouvernement saoudien et nous cherchons activement à obtenir sa libération aussi vite que possible » a indiqué le gouvernement britannique.

Commentaires