100 questions auxquelles les citoyens marocains doivent répondre lors du recensement général...

100 questions auxquelles les citoyens marocains doivent répondre lors du recensement général qui débutera lundi

482
0
PARTAGER

Premières nouveautés, le questionnaire passe à 100 questions ce qui allonge la durée déjà longue de l’entretien à mener avec l’introduction de celles concernant les personnes en situation de handicap vivant au sein des familles, la qualité des rapports entretenus par les citoyens avec les administrations et celle des services fournis par ces dernières en matière d’assainissement et de collecte des ordures ménagères pour avoir une idée précise des conditions de vie de la population et de l’état de son cadre de vie conformément aux recommandations des organismes internationaux relevant des Nations Unies en charge des questions de population et de développement humain. De même, c’est nouveau et c’est à souligner, les enquêteurs poseront des questions sur les compétences de chaque membre adulte de la famille, le cursus scolaire dans les secteurs publics et privé , les stages en entreprise et le parcours professionnel afin de déterminer les potentialités humaines du pays.

Concernant le problème récurent du refus de certaines familles aisées de répondre aux enquêteurs pour ne pas révéler leurs richesses, il sera fait appel aux agents d’autorité pour les obliger à se soumettre au questionnaire puisqu’il s’agit d’un devoir national qui pourrait coûter aux auteurs du refus des poursuites devant les tribunaux.

Une vaste campagne de communication visant aussi bien les nationaux que les étrangers de passage sur le territoire avec l’implication de leurs ambassades s’est étalée sur plusieurs semaines pour s’assurer de la contribution de la population à cette opération, en faisant preuve de patience, qui sera le gage de sa réussite. Reste que subsiste toujours en pareil cas, la question du degré de crédibilité des réponses apportées par les citoyens qui estiment suspecte la finalité de cette opération ignorant ou voulant ignorer l’importance des données recueillies pour les stratégies des politiques publiques que l’état est appelé à mener dans les prochaines années.

Les résultats globaux de cette opération seront publiés avant la fin de l’année en cours pour une vraie course contre la montre.

 

Jalil Nouri

Actu-maroc.com ___________________________________________

Commentaires