10ème édition du Festival Mawazine, Rythmes du Monde : Une clôture d’anthologie

10ème édition du Festival Mawazine, Rythmes du Monde : Une clôture d’anthologie

183
0
PARTAGER

Et c’est lors de la clôture que cette affluence a battu tous les records sur
l’ensemble des scènes et même dans les environs des sites. Rbatis, mais
aussi festivaliers venant de différentes villes du royaume et d’autres pays
ont afflué en masse en cette dernière soirée avec un seul souci ne rien
rater de cette merveilleuse fête qu’est le Festival Mawazine Rythmes du
Monde. Il faut dire que le choix était on ne peut plus difficile devant le
programme alléchant de ce samedi. Chaque scène rivalisant de bonne ambiance,
de gaité et de bonne musique.

D’abord une Shakira au mieux de sa forme. Ravie d’être à Rabat, elle a
d’emblée annoncé la couleur disant avec un sourire en coin «c’est une soirée
très spéciale et vous savez pourquoi », en faisant référence à la victoire
du club FC Barcelone pour lequel joue son fiancé Gerard Piqué.
Et ce fut un éblouissement de tous les sens. Rythmes, chant, danse…la star a
subjugué une assistance venue nombreuse, applaudir leur idole. 200.000 fans
de tous âges, tout le monde y trouvait son compte, le public scandaient les
tubes un par un et en redemandait toujours plus.

La bomba latina a conquis tout le monde avec son mélange de rock-r’n’b et un
tempérament de feu sur scène enchaînant les chorégraphies tantôt danse
orientale, flamenco…accompagnée par les youyous et les cris d’un public en
transe. Et c’est au son de waka waka, la chanson d’ouverture de la coupe du
Monde 2010 en Afrique du Sud, que Shakira a clôturé son show au grand regret
de ses fans.

Autre scène, autre ambiance. Nahda, c’est là que se sont réunis près de
100.000 fans de Amr Diab. La star égyptienne a déchaîné les passions rien
que par sa présence. Des centaines de groupies ont passé la journée à Nahda
attendant l’heure de retrouver leur idole. Larmes de joies, cris du cœur,
youyous… l’émotion était à son paroxysme pour ces milliers de fans.
Et le spectacle de la plus grande star arabe contemporaine fut
impressionnant dépassant les espérances du public. Amr Diab a fait le show
toute la soirée. L’idole de ces jeunes filles possède un grand talent étant
aussi le premier chanteur arabe à avoir gagné le World Music Award pour les
meilleurs ventes au Moyen Orient, et le seul qui l’a obtenu 3 fois : en 1996
avec l’album «Nour El Ain», en 2001 avec «Aktar Wahed», en 2007 avec son
dernier album «El lila de» et en 2009 avec « wayah ». Ce soir-là le public
chantait avec lui à l’unisson. Les tubes se sont succédés pour des fans au
comble du bonheur.

Du côté de Yacoub El Mansour, deux stars marocaines ont enchanté les
milliers de spectateurs. D’abord Rebab Fusion qui avec leur style à part ont
enflammé la scène. Une musique, fusion entre plusieurs tonalités, des
chansons inspirés du quotidien de la jeunesse marocaine, Rebab Fusion
attirent toujours autant de fans. Leur prestation a été suivie par celle de
Jouala Fusion. Cette formation s’est distinguée par des sons uniques
parvenant à fusionner les musiques traditionnelles et modernes au grand
bonheur du public.
Au Bouregreg, les mordus de rythmes africains avaient rendez-vous avec le
grand Mory Kanté. Accompagné de sa troupe de virtuoses africains, il a ravi
son public avec de chaudes sonorités des instruments traditionnels. La cora
enjôleuse de Mory, qui avait ouvert la brèche par où la world music a
déferlé sur le showbiz international notamment avec le tube planétaire Yéké
Yéké, ses pas de dance, ses paroles énonçant les proverbes de la maturité…un
moment magique.

Le charme a encore une fois opéré au Chellah, la beauté du site y était pour
beaucoup mais également, le grand talent de Nasser Shemma et son charme
aussi. L’Irakien a enchanté un public de mélomanes tant par le son de son
oud que par la façon de présenter ses réalisations.
Accompagné de trois percussionnistes, le luthiste irakien a livré au public
un florilège de partitions musicales jouées avec beaucoup d’art et de
maestria. Deux de ses partitions ont d’ailleurs été réalisées à l’occasion
de ce 10ème anniversaire de Mawazine, notamment « Balade à Rabat », écrite
dans et en hommage à la capitale.
Rappelant qu’il s’est déjà produit, il y a quatre ans à Mawazine, Nasser
Shamma s’est dit impressionné par l’ampleur de cet événement culturel qu’il
a qualifié de planétaire, de par son organisation, ses moyens et les stars
invités. Plus de 300 personnes ont assisté à ce concert de clôture tantôt
l’écoutant religieusement tantôt  battant la mesure avec lui.
A la Villa des Arts, c’est la sublime Kamilya Jubran qui a envoûté le public
de sa voix sensuelle et de son timbre oriental. La prestation de la
Palestinienne qui chante pour la paix a bouleversé les mélomanes sensibles.
D’une voix douce et suave, le oud posé sur les genoux, elle a chanté,
déposant un voile chaud sur une foule attentive et émue.

Du côté du Théâtre Mohammed V, Souad Massi  a animé une soirée mémorable.
Belle, émouvante, elle fait chanter la langue arabe sur des musiques proches
du rock folk. Avec ses chansons qui ressemblent à son sourire, généreuses,
intimes, réalistes, poétiques et vibrantes, elle a émerveillé des centaines
de puristes venus l’applaudir. L’émotion était grande.

Last but not least, la soirée en hommage à la musique urbaine et aux
nouveaux talents. Lmouja, ce concert inédit de la nouvelle scène marocaine a
réuni 12h durant une belle brochette d’artistes underground marocains,
notamment Braml’Z, Komy, Nasr Mégri, Ghost project, Rass Derb, Tazerzit
Clan, Yassine Beniaz, Zazz Band, Djette Katy et les trois gagnants de
génération Mawazine. Les rythmes et les artistes se sont succédés pour le
bonheur des fans venus par milliers célébrer la jeunesse.

Et c’est tout en beauté et avec regret que s’est clôturé ce beau voyage
autour du monde en 9 jours. Cette édition anniversaire a dépassé toutes les
attentes. Rendez-vous l’année prochaine pour la 11ème édition du Festival
Mawazine, Rythmes du Monde.

 

__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires