PARTAGER
C’est un tableau très sombre que vient de présenter le ministre de la santé, Houssein El Ouardi, devant la chambre des conseillers au sujet de la consommation par les jeunes marocains de drogues et d’alcool, filles et garçons confondus.
Principale conclusion du ministre: de plus en plus de jeunes sont touchés par les phénomènes d’addiction et y sombrent de plus en plus à un âge de plus en plus bas. Les sociologues et psychologues ont largement matière à réflexion avec ces données stupéfiantes. Le ministre avance que la première prise de drogue intervient souvent avant l’age de 10 ans alors qu’au niveau de la consommation d’alcool, les jeunes de moins de 18 ans seraient 2% à en consommer régulièrement alors que 1,4% seraient carrément alcooliques selon une étude récemment menée par le département de la santé qui a également révélé que 3,3 % des jeunes visés consomment régulièrement des anti-dépresseurs sans prescription médicale.
Devant une telle ampleur, le ministre a reconnu que le pays manque énormément de moyens pour faire face à cet inquiétant phénomène et de rappeler que seuls 8 centres de soins de traitement contre ces addictions existent dans tout le pays.

Commentaires