1,5 milliard de dirhams investi pour la dépollution de la lagune Marchica

1,5 milliard de dirhams investi pour la dépollution de la lagune Marchica

281
0
PARTAGER

Ce chiffre traduit la grande importance accordée à la dimension écologique  placée à la tête des priorités en ce qui concerne la mise en œuvre du  programme de développement du site de la Marchica doté d’une enveloppe de 46  milliards de dirhams, a déclaré M. Zarrou à la MAP en marge d’une rencontre  d’information sur ce projet, tenue jeudi à Nador.   

Pour conforter ces efforts axés, dans un premier temps, sur les berges de la  lagune, d’autres sociétés entameront incessamment les travaux de nettoyage de  60 km restants dans la perspective d’achever ce programme de dépollution d’ici  fin 2012, a-t-il dit, se félicitant des premiers résultats obtenus.

Le programme d’aménagement du site touristique de Marchica, dont la  première tranche a été lancée en 2009, procède d’une vision intégrée de  développement durable destinée à doter la province d’un méga projet touristique  revêtant une forte dimension écologique.     Devant être réalisé sur plusieurs tranches sur la période 2009-2025, ce  programme ambitionne de faire de Marchica, la deuxième plus grande lagune du  bassin méditerranéen, une destination touristique propre.

Les études et les projets s’inscrivant dans le cadre de ce programme ont  pour dénominateur commun le souci d’ériger le site de Marchica en pôle  touristique respectueux de l’environnement par excellence, à travers la  valorisation du potentiel socio-économique et des ressources naturelles de la  province, la sauvegarde de la biodiversité, la mise en valeur du littoral  marin, le reboisement des espaces verts et le recyclage des eaux usées.   

Ce programme de grande envergure porte notamment sur l’aménagement et la  viabilisation des cités de la corniche de Nador, du golfe de Nador, de la  presqu’île d’Atalayoune, de la cité de la plaine, de la station balnéaire de  Kariat Arkmane, du port des deux mers et de l’hôtel de la lagune.

Commentaires