PARTAGER

Un réseau spécialisé dans la fabrication, la production et le trafic de drogues dures et de psychotropes a été démantelé par le Service préfectoral de la police judiciaire d’Oujda.

En tout, sept personnes ont été arrêtées, deux Péruviens, un Français d’origine marocaine et quatre Marocains, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que les accusés se trouvaient dans une ferme située dans la région de « Bouchtat » à la frontière avec l’Algérie.

Dans un laboratoire aménagé dans la ferme, la police a découvert 200 kg de cocaïne ainsi que des outils et des équipements modernes utilisés dans la préparation de la cocaïne destinée à la consommation et des comprimés psychotropes, ajoute le communiqué.

L’expertise scientifique a ensuite révélé que la cocaïne pure pouvait produire une poudre de cocaïne cinq fois supérieure à son poids et pouvant donc générer près d’une tonne, soutient la DGSN.

Placés en garde à vue, les sept prévenus seront présentés à la justice dès la fin de l’enquête qui devra également tenter de déterminer les ramifications internationales de ce réseau.

Commentaires