Côte d’Ivoire : trois journalistes accusés de « vol de document » relaxés

Côte d’Ivoire : trois journalistes accusés de « vol de document » relaxés

466
0
PARTAGER

 

Le tribunal correctionnel a rejeté les accusations de « vol de document administratif » et de « révélation d’un document couvert par le secret ». Les trois hommes ont, en revanche, été condamnés à une suspension de 15 jours de leur journal et à payer ensemble une amende de cinq millions de francs CFA (7 500 euros) pour « diffusion d’information sur un dossier judiciaire non encore évoqué à l’audience publique ».

Ecroué vendredi, le conseiller en communication du procureur Tchimou, Patrice Pohé, accusé par le parquet d’être à l’origine de la fuite, a également été relaxé. Le tribunal a jugé que « le vol n’était pas constitué », suscitant une clameur dans la salle d’audience où avaient pris place de nombreux journalistes. La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao.

 

Commentaires