Libération de deux otages allemands au Darfour

Libération de deux otages allemands au Darfour

398
0
PARTAGER

 

 

« Les deux hommes se trouvent sous la protection des autorités soudanaises et seront transférés dans le courant de la journée à Khartoum », a déclaré le ministre dans un communiqué, en faisant part de son « soulagement ». « Compte tenu des circonstances, ils vont bien », a-t-il ajouté en remerciant les parties impliquées dans leur libération, notamment « les responsables soudanais ».

Les deux hommes, âgés de 34 et 52 ans, se trouvent maintenant à Nyalla, chef-lieu du Sud-Darfour. Ils travaillaient pour Technisches Hilfswerk (THW) – une agence fédérale allemande dédiée au soutien technique dans les cas de crises humanitaires – lorsqu’ils ont été enlevés le 22 juin à Nyala. Elle avait prévu de se retirer du Darfour en raison de problèmes de trésorerie. C’était la première fois que des Allemands étaient enlevés au Darfour et également les premiers à être kidnappés dans leur bureau au coeur de Nyala, ville de plus d’un million d’habitants.

La région en proie à une vague d’enlèvements de travailleurs humanitaires et d’Occidentaux depuis l’émission, en mars 2009, d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) contre le président soudanais, Omar el-Béchir, pour crimes de guerre et contre l’humanité. Depuis, dix-sept étrangers dont dix Occidentaux ont été enlevés au Darfour.

Ils avaient tous été libérés sauf les deux employés de THW et une Américaine de l’ONG Samaritan’s Purse kidnappée en mai. Des humanitaires avaient aussi été enlevés au Tchad et en Centrafrique, pays voisins, par des groupes du Darfour.

 

Commentaires