Dar Bouazza: les habitants manifestent, prix exorbitant de l’eau potable

Dar Bouazza: les habitants manifestent, prix exorbitant de l’eau potable

414
0
PARTAGER

Selon les manifestants qui présentent une pétition portant plus de 500 signatures et qui indiquent que le problème touche 30.000 personnes, le concessionnaire de la distribution de l’eau à Casablanca, la Lyonnaise des Eaux de Casablanca (Lydec), a procédé à l’adduction nécessaire pour l’alimentation des douars mais c’est un conseiller communal qui s’est chargé du relevé des compteurs et a fixé la facturation à 25 dh le m3. Ceci au moment où Lydec facture ses clients casablancais à 2,99 dh/ht (TVA 7%) pour la 1ère tranche portant sur 6 m3 (+13 dh de redevances fixes). La différence de prix est donc énorme.

Les manifestants indiquent que la distribution ainsi assurée concerne 3.000 foyers consommant en moyenne 4 m3 par mois, soit une facturation de 100 dh (25 dh x 4) par foyer, et de 300.000 dh pour l’ensemble des douars. Et de réclamer l’ouverture d’une enquête pour connaître la destinée de l’argent ainsi collecté tout en demandant leur disponibilité à contracter des abonnements directement auprès de Lydec.

Pour en rajouter, soutiennent toujours les manifestants, le conseiller, qui s’est substitué à une association des habitants pour contrôler la distribution, a décidé de fermer la vanne alimentant les douars en eau en riposte à la contestation des consommateurs révoltés.

S.E.A.

Commentaires