Un sit-in de marchands ambulants à Sidi Moumen a failli tourner au...

Un sit-in de marchands ambulants à Sidi Moumen a failli tourner au drame

375
0
PARTAGER

 

«Nous voulions protester contre le projet parce qu’il a dévié de son objectif social initial depuis que l’affaire est devenue commerciale et profite surtout à des gens qui n’ont rien à voir avec les marchands ambulants de Sidi Moumen pour qui le projet a été initié. Ce sont des milices de l’association qui parraine le projet qui ont employé la violence pour nous provoquer et nous empêcher de manifester et de révéler la vérité sur le projet» indique une source proche du syndicat des commerçants.

La même source poursuit que les clauses sur la base de quoi le projet INDH a été lancé ont été modifiées le déviant ainsi de sa ligne initiale.

«Ainsi, les montants de contributions des marchands bénéficiaires recensés pour le projet ont été revues à la hausse passant de 3000 Dh au début à 7.500 DH, ensuite à 15.000 Dh et actuellement à 60.000 DH. Le nombre des locaux commerciaux prévus dans le marché est passé de 253 à 288 et voilà qu’on parle actuellement de 444 locaux, d’un parking et d’un café. On parle aussi d’un budget du projet de l’ordre d’un milliard. Le plus grave c’est qu’on a commencé à voir, parachutés en tant que bénéficiaires de plein droit, des étrangers au projets et il y a des semmssara qui commencent à proposer des locaux à 140.000 DH».

Le syndicat prévoit de donner une conférence de presse aujourd’hui ou demain mardi pour parler du projet de sédentarisation des marchands ambulants de Sidi Moumen de souk Rhamna Bloc 10 et tous ceux s’activant sur le rayon s’étendant du marché anarchique des carrières Thomas à la mosquée Rahma.

 

M.B

 

Commentaires