PROJET DE REGIONALISATION : La vision du PAM, Parti Authenticité et Modernité.

PROJET DE REGIONALISATION : La vision du PAM, Parti Authenticité et Modernité.

402
0
PARTAGER

Nous ouvrons donc et désormais cette page pour expliquer les contours et fondements de ce projet historique, mettre en perspective les éléments les plus saillants des différentes propositions des partis, dès lors qu’ils rendront publiques leurs conclusions sur le modèle le plus approprié de ce projet qui concerne notre avenir et celui de nos enfants.

A tout seigneur, tout honneur : voici comment le Pam envisage cette question après avoir mobilisé pendant plusieurs mois des énergies et des matières grises sur la base d’une méthodologie originale. Le résultat est tout aussi original avec des idées qui ont en surpris plus d’un.

A chaque parti d’y aller de sa partition et de ses convictions idéologiques. A chaque parti et à chaque tendance, sa propre approche de la question hautement sensible du modèle de régionalisation voulue ou souhaité. Comme à son habitude, le Pam, a pris le premier, l’initiative de dévoiler devant la presse au cours du ramadan, les conclusions de son analyse sur le projet après que ce dernier ait été présenté à la commission ad hoc présidée par Omar Azziman. Prenant ainsi de court les partis dits « historiques », le mouvement des amis de Fouad Ali El Himma, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour dresser les cheveux sur les têtes de ces détracteurs.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les propositions du Pam, ne laissent personne indifférent et pour cause! En y mettant le ton, celui de la franchise et la forme, celle de la transparence et du réalisme politique, le Pam avance une conception plurielle, fruit d’une réflexion menée en interne et qui prend en compte les spécificités marocaines tout en s’inspirant des différents modèles appliqués dans divers pays européens. Avec un message subliminal sous-jacent qui porte la griffe d’El Himma, le rendu de la commission d’experts dont une majorité d’universitaires et de juristes, plaide en premier lieu pour une régionalisation politique qui faciliterait l’intégration du Polisario dans le champ politique national, une fois que la raison l’emportera.

Autre idée maîtresse, celle de conférer aux provinces sahariennes, le titre de première région du royaume à bénéficier de ce futur statut sous l’appellation déjà controversée de  » Région du Sahara Occidental  » alors qu’il n’y a pas si longtemps , l’évocation de l’appellation Sahara Occidental exposait son auteur aux pires tracas et passer pour un ennemi de l’intégrité territoriale.

Pour le reste, le Pam plaide, en guise de conditions à réunir pour une régionalisation avancée réussie; pour une mise à niveau économique des régions afin de limiter les écarts, de revoir les attributions de la deuxième chambre et du rôle des conseillers des conseillers, maintenant que le conseil économique et social est sur orbite. De même, il y est question de revoir le mode de cohabitation et de partage des rôles entre les présidents de conseil de certaines villes et ceux des régions. En somme, un véritable recadrage qui devrait s’accompagner d’une nouvelle définition et d’une application plus poussée en faveur d’une réelle déconcentration et non un principe creux ou à tout le moins, une coquille vide.

Le débat reste ouvert avec la confrontations de cette vision avec celle des autres formations qui ne se sont pas encore prononcées pour l’instant, ce qui ne saurait trop tarder.  

Commentaires