11 Septembre: une date-anniversaire funeste, un cauchemar planétaire.

11 Septembre: une date-anniversaire funeste, un cauchemar planétaire.

379
0
PARTAGER

Les terribles images en continu sur toutes les télévisions du monde n’ont jamais été oubliées et elles sortent aujourd’hui des archives, enrichies à, chaque commémoration par des documents visuels qualifiés à chaque fois d’inédites, mais en fait destinés à  faire monter les courbes de l’audimat et maintenir vivace dans les mémoires, le souvenir indélébile d’une tragédie unique dans les annales de l’humanité. Unique par son bilan, unique par l’incroyable inspiration et imagination de son ou ses concepteurs, unique par les drames humains engendrés, unique enfin parce qu’elle aura laissé comme cicatrices béantes, par désirs de vengeance inassouvies, palpables encore aujourd’hui aux Etats-Unis d’Amérique. Car il faut bien se l’avouer, aussi bien la polémique sur la construction d’une mosquée à proximité de Ground Zero, que la folle menace d’un illuminé de brûler des exemplaires du Saint Coran, ne sont que les laides excroissances d’un fossé qui se creuse dangereusement entre l’Amérique et le Monde Musulman, malgré les efforts louables et courageux du président Obama.

 

Même avec le temps, la plaie reste béante avec son prurit incitant des individus des deux côtés, rares fort heureusement, à continuer à prôner la guerre sainte pour les uns, une éradication de l’Islam pour les autres outre-Atlantique dans un climat de haine et de rejets des fondements mêmes de civilisations qui, pourtant, se sont enrichies au contact les unes des autres, grâce au dialogue interculturel et aux échanges séculaires. Valeur d’aujourd’hui, des musulmans nés aux Etats-Unis, citoyens américains se voient bannis et rejetés de la société et suspectés d’être des terroristes potentiels alors que des américains, travaillant dans des pays musulmans continuent d’y vivre dans la terreur d’être la cible toute désignée d’un attentat ou bien d’un assassinat commis par un extrémiste.

Tel est malheureusement le constat fait chaque année à pareille époque quand la bête immonde de la haine se réveille pour nous rappeler cette triste réalité.

Jalil Nouri

Commentaires