LA DIGNITÉ, une œuvre à quatre mains.

LA DIGNITÉ, une œuvre à quatre mains.

401
0
PARTAGER

Être digne, c’est avoir du respect pour soi-même et pour autrui. C’est un état d’âme intérieur qui se manifeste dans une attitude extérieure. Ainsi, c’est à la fois dedans et dehors que nos quatre artistes ont décidé de travailler à l’Institut Français. Chaque artiste présentera du dehors sur les murs des bâtiments de l’Institut sa conception artistique personnelle du sujet sous diverses formes et matériaux: peintures, vidéos, sculptures et installations; et du dedans dans la salle d’exposition relevant le défi de réunir dignement leurs différences pour nous présenter une œuvre à quatre mains. Côté didactique, nos quatre artistes nous exposeront à l’intérieur des locaux le résultat de leurs travaux sur ce thème en arts plastiques auprès d’enfants et d’adolescents.

Dans leur présentation du projet, nos quatre artistes pensent qu’il est très difficile, voir complexe de penser dans le champ des Arts Plastiques une abstraction quand on ne veut pas abuser d’écrits pour expliciter le concept. Travailler sur le thème de la dignité n’est donc pas sans poser problème car il n’est pas aussi facile à la définir qu’il n’y paraît. Il est abstrait, son sens est équivoque et fluctuant. Car la notion de dignité revêt des sens différents dans la pensée humaine à travers les siècles.
Elle est un concept opérationnel dans la philosophie occidental et conditionne également le droit, la politique ou le social en décidant du fondement moral et éthique de nos sociétés. C’est aussi une notion culturelle essentielle lorsqu’on préfère le respect de l’autre à l’indifférence ou au mépris, la tolérance à l’intégrisme, ou le doute et le questionnement aux certitudes et aux dogmes. Mais avant tout, travailler sur le thème de la dignité, en tant qu’artiste ou en tant qu’enseignant, c’est replacer l’être humain au cœur de la réflexion artistique et pédagogique.
Reste à signaler qu’une déambulation aura lieu le vendredi 24 septembre 2010 de 18h30 à 24h dans les espaces de l’Institut: Galerie de l’Institut français- 1, rue Abou Inane et au 2, rue Al Yanboua – Hassan – Rabat.

LE PROJET SE DÉCLINE EN TROIS VOLETS DISTINCTS:

1/ Réalisation par chaque artiste d’une œuvre éphémère sur les murs extérieurs des deux bâtiments de l’Institut Français.
2/ Projet pédagogique auprès des quatre écoles françaises de Rabat, jumelées à quatre écoles
publiques marocaines. Réalisation par les enfants de fresques et de vidéos qui seront présentées
durant deux mois dans les salles d’exposition de l’Institut Français.
3/ Réalisation commune aux quatre plasticiens d’une installation à l’intérieur de la première salle
d’exposition.

1/ CRÉATIONS PERSONNELLES DES PLASTICIENS:
Les quatre intervenants réaliseront sur les murs extérieurs des deux bâtiments de l’Institut Français des peintures, des tags et des projections vidéo sur le thème de la dignité.
OBJECTIF :
- Investir la rue pour la Nuit des Galeries.
- Présenter durant deux mois des œuvres artistiques sur les murs extérieurs et intérieurs des deux bâtiments de l’Institut Français.
- Toucher le plus grand nombre et non pas seulement l’élite cultivée.
- Montrer que l’art ne se limite pas aux lieux dédiés.
- Montrer que l’art peut être éphémère.
- Faire collaborer des artistes de sensibilités, de médiums et de pays différents sur un même projet.
- Travailler en Arts plastiques sur le thème de la dignité.

2/ INTERVENTION DES PLASTICIENS DANS LES ÉCOLES:

Chaque plasticien ou vidéaste interviendra dans une des écoles primaires françaises de Rabat,
jumelées à une école de Rabat. Ils les feront travailler dans leurs classes, avec leurs enseignants, si possible en mélangeant les classes, sur le thème de la dignité. Ils réaliseront avec les enfants des fresques, des tags ou des vidéos qui seront présentés sur les murs des salles d’exposition.

OBJECTIF :

- Réaliser des fresques à l’intérieur de l’Institut Français.
- Réaliser des films qui seront projetés à l’Institut.
- Associer des écoles françaises et marocaines au projet.
- Exposer des travaux d’enfants au même titre que des œuvres d’artistes.
- Initier une réflexion dans les écoles sur le thème de la dignité.
- Permettre à des enfants de cultures et de milieux différents de travailler ensemble sur un thème
complexe.
- Faire collaborer des artistes et des enseignants d’horizons divers.

3/ CRÉATION COMMUNE AUX QUATRE PLASTICIENS :

La plupart du temps, les expositions collectives, même lorsqu’elles ont un thème précis, consistent à rassembler dans un même lieu les œuvres personnelles de quelques artistes. Chacun travaille dans son coin et ne découvre les travaux des autres qu’au moment de l’exposition.
L’objectif de ce projet est de faire collaborer à une œuvre commune des plasticiens de sensibilité et de techniques très différentes. Les artistes ayant souvent un ego chatouilleux, nous gageons qu’ils devront faire preuve de tolérance, d’écoute et de respect de l’autre pour que cette association d’énergies créatives permette la réalisation d’une œuvre « digne » de ce nom…

ARTISTES :
Corinne TROISI, artiste plasticienne, vidéaste, France
Imad MANSOUR, artiste plasticien, vidéaste, Irak
Jamal ABDENASSER, graphiste, vidéaste, Maroc
Abdelaziz ZERROU, artiste plasticien, Maroc

Commentaires