L’Algérien arrêté à Barcelone finançait le groupe terroriste ayant enlevé les trois...

L’Algérien arrêté à Barcelone finançait le groupe terroriste ayant enlevé les trois humanitaires espagnols (ABC)

396
0
PARTAGER

Mohamed Omar Debhi, Américain d’origine Algérienne, a été arrêté mardi à Barcelone (Nord est de l’Espagne), pour « délit de financement du terrorisme au Sahel pour le compte d’Al Qaïda au Maghreb Islamique », avait annoncé mercredi le ministère espagnol de l’Intérieur.

L’Algérien a réussi à envoyer jusqu’à 60.000 euros à la branche maghrébine d’Al Qaïda, active dans la région du Sahel, pour financer ses activités terroristes, souligne le journal espagnol, qui précise que c’est ce même groupe terroriste qui avait retenu, durant 267 jours, comme otages, les deux coopérants de l’ONG Catalane « Accio Solidaria », Albert Villalta et Roque Pascual, ainsi que Alicia Gomez, également membre de la même ONG.

Selon « ABC », qui cite des sources proches de l’enquête, Omar Debhi, résidant à Esplugues de Llobregat, une localité proche de Barcelone, maintenait depuis 2003 des contacts avec un autre Algérien, Toufik Mizi, recherché par la justice espagnole à la suite du démantèlement en 2006 d’une cellule terroriste qui se dédiait depuis les villes espagnoles de Barcelone, Castellon de la Plana et Pamplona au financement d’AQMI et à l’endoctrinement de jihadistes.

Après le démantèlement de cette cellule dans le cadre d’une opération baptisée « Opération sous-marin », qui a permis l’arrestation de six de ses membres, Omar Debhi, âgé de 43 ans, a décidé de prendre en charge le financement d’AQMI, en lançant un commerce de machines qui servait non seulement pour l’obtention de l’argent mais également pour son blanchiment, affirme la même source.

L’argent obtenu était envoyé par la suite en Algérie au moyen de transferts bancaires ou par le biais de courriers humains et remis à Toufik Mizi qui était chargé de le faire parvenir aux différentes cellules d’AQMI, actives dans la région du Sahel. Les fonds envoyés étaient destinés à l’achat de matériels nécessaires aux activités terroristes de ces cellules, croit savoir « ABC ».

Selon le journal espagnol, Mohamed Omar Debhi, qui se chargeait du financement d’Al Qaïda en solitaire, était un individu atypique qui vivait dans le luxe, « un luxe qui contraste avec l’austérité caractérisant d’autres extrémistes ayant assumé auparavant la même fonction de financement du terrorisme islamiste ».

D’ailleurs, souligne « ABC », lors des perquisitions effectuées, la police espagnole a procédé à la saisie d’un véhicule haut de gamme, ainsi que d’un bateau de plaisance dans le port de Badalone.

L’arrestation de Omar Debhi est intervenue suite à une enquête diligentée par le commissariat général de l’information du corps national de la police en coordination avec l’Audience Nationale, la plus haute jurisprudence espagnole chargée notamment des affaires du terrorisme.

Le ressortissant algérien est poursuivi également pour fraude à la sécurité sociale espagnole et falsification de documents, selon le ministère espagnol de l’Intérieur.


 

Commentaires