La nouvelle loi du Code de la route : Ghellab s’exprime après...

La nouvelle loi du Code de la route : Ghellab s’exprime après 3 jours de son entrée en vigueur

407
0
PARTAGER

Le gouvernement a respecté ses engagements conformément au rapport de la commission des finances relatif au code de la route, particulièrement l’organisation des campagnes de sensibilisation pour faire connaître les dispositions du code, la formation des personnes concernées par son application, la mise à niveau de l’infrastructure routière, outre le dialogue avec les différents intervenants concernés, a indiqué M. Ghellab devant la Commission des Finances, de l’équipement, du plan et du développement régional à la Chambre des conseillers.

Le gouvernement, a-t-il ajouté, a lancé des programmes de formation en faveur des intervenants concernés par la constatation des contraventions, l’application des dispositions du Code de la route et des efforts déployés en vue de la mise à niveau des infrastructures routières.

Des mesures ont été également prises pour la mise à niveau de certains secteurs informels et la poursuite du dialogue avec les différents intervenants concernés en vue d’améliorer les conditions sociales des professionnels du transport, a-t-il poursuivi.

« On ne peut pas évaluer les conditions d’application du code de la route après trois jours seulement de son entrée en vigueur », a-t-il souligné, ajoutant, que la démarche mise en oeuvre à travers les décrets d’application, les procédures administratives et les systèmes d’informatiques, s’applique d’une façon normale, dont l’usage des radars automatiques.

Ces radars, a-t-il dit, ont enregistré un certain nombre de contraventions qui ont été transmises aux contrevenants.

L’enveloppe budgétaire allouée à ce projet a atteint 380 millions de dirhams et couvre notamment l’informatisation de certaines services relevant de la Gendarmerie royale, la Sûreté nationale et les ministères de la Justice et de l’Equipement et du transport.

Ce budget englobe également l’acquisition des équipements de contrôle, des radars outre le lancement des campagnes de sensibilisation et de communication à travers la télévision et les journaux. Il ne couvre pas cependant la réfection des routes, des autoroutes et des voies express, et l’acquisition des radars fixes en 2011 et 2012 outre la formation des conducteurs professionnels, a précisé le ministre.

Les membres de la commission ont exprimé leur fierté quant à l’entrée en vigueur de ce nouveau code qui va permettre la limitation des accidents de circulation.

 

Commentaires