Conflit colombien: au moins 10.000 personnes enterrées sans identité

Conflit colombien: au moins 10.000 personnes enterrées sans identité

363
0
PARTAGER

L’enquête a été menée par l’Unité justice et paix du parquet colombien, créée pour enquêter sur ces milices dissoutes à partir de 2003.

 

Selon des résultats partiels portant sur 598 municipalités, soit la moitié des villes et villages colombiens (1.103), 10.084 corps non identifiés ont pu être découverts ou détectés dans les cimetières et fosses communes de 293 municipalités, a indiqué une source judiciaire à l’AFP.

Bien que l’on ignore les circonstances de la mort de ces personnes, l’unité a constaté que les départements d’Antioquia (nord-ouest) et de Meta (centre) comptent le plus grand nombre de cas, avec respectivement 3.573 cadavres non identifiés et 1.363, a-t-on indiqué de même source, en soulignant que ces régions ont également été les plus touchées par les violences de ces milices d’extrême-droite.

La loi justice et paix adoptée en 2005 permet aux membres des milices paramilitaires démobilisées à partir de 2003, soit plus de 30.000 combattants, de bénéficier d’amnisties partielles dans le cas où ils avoueraient leurs crimes.

Dans le cadre de ces témoignages, la justice a déjà établi que plus de 30.000 homicides ont été commis par ces milices créées durant les années 80 pour combattre la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes). Beaucoup de victimes ont été enterrées dans des fosses communes.

AFP

Commentaires