Nigeria: le MEND confirme l’enlèvement de sept étrangers

Nigeria: le MEND confirme l’enlèvement de sept étrangers

367
0
PARTAGER

Le Mend explique également dans ce message qu’il a décidé de libérer le 10 novembre trois employés français de la société Bourbon et un Thaïlandais « en raison de leur mauvais état de santé ».
Les sept otages étrangers ont été enlevés au cours de l’attaque le 8 novembre contre une plateforme pétrolière et un bateau logistique au large du Nigeria.

 

La nationalité des otages avait été indiquée par la compagnie Afren, qui gère la plate-forme. Le Mend précise que les deux Américains s’appellent James Robertson et Jeffrey James, les deux Français Patrick Weber et Gilles Mignon, le Canadien Robert Croke et les deux Indonésiens Robert Tampubolon et Permana Nugraha.

Un porte-parole de la société Afren n’a pas désiré faire de commentaire sur l’authenticité de ce communiqué et les autorités nigérianes ont indiqué qu’elles menaient une enquête pour déterminer la source de ce communiqué qui se présente différemment des précédents.

Le Mend lutte depuis 2006 pour une meilleure répartition des revenus pétroliers, notamment dans la région du Delta.

En 2009, le pouvoir avait accordé une amnistie aux militants de ce mouvement qui luttait contre le pouvoir central. 20.000 militants avaient rendu leurs armes entre août et octobre 2009. Un de leurs chefs présumés, Henry Okah, avait été libéré après deux ans de prison.

Personne n’a jamais su exactement qui se cache derrière ce groupe qui se présente comme le champion de la cause ijaw, une ethnie de 14 millions de personnes. On ignore également tout de ses effectifs et de son financement.

Le groupe a revendiqué le double attentat d’Abuja le 1er novembre qui a tué 12 personnes lors des fêtes de commémoration des 50 ans de l’indépendance du Nigeria.

AFP

Commentaires