Un haut dirigeant palestinien demande à Madrid de prendre la « bonne position »...

Un haut dirigeant palestinien demande à Madrid de prendre la « bonne position » sur les dérives des médias espagnols

330
0
PARTAGER

M. Mellouh, qui était dimanche l’invité du bulletin d’informations de la soirée de la chaîne Medi 1 TV, a regretté les dérapages des médias espagnols, soulignant que ces procédés condamnables rappellent les agissements d’Israël pour ternir la lutte du peuple palestinien.

« Nous ne pouvons tolérer que des photos d’enfants martyrs palestiniens soient exploitées dans la couverture d’évènements dans d’autres régions du monde », a-t-il dit, précisant que cette exploitation tendancieuse porte atteinte à la cause palestinienne et à la lutte légitime du peuple palestinien pour recouvrer ses droits.

Il a ajouté que ces agissements de la presse espagnole seront examinés par les institutions palestiniennes et par l’OLP « pour protéger le sang palestinien », ajoutant que « les médias espagnols doivent s’excuser auprès du peuple palestinien et du Maroc et s’engager à ne pas récidiver ».

Pour M. Mellouh, plusieurs doutes persistent sur cette utilisation frauduleuse et tendancieuse des photos de martyrs palestiniens « qui ne tend pas uniquement à ternir l’image de marque du Maroc mais donne une légitimité à la répression israélienne contre les enfants palestiniens ».

Le gouvernement marocain avait dénoncé samedi la « dérive haineuse et raciste » de certains médias espagnols à l’égard du Maroc et de son intégrité territoriale.

Pour le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Khalid Naciri, les médias espagnols « nous avaient habitués de longue date, s’agissant particulièrement des questions concernant notre Sahara, à des approches partiales et des manquements extrêmement graves à la déontologie ».

Le négociateur en chef palestinien, M. Saeb Erekat, avait, de son côté, dénoncé vigoureusement l’utilisation tendancieuse par l’agence officielle espagnole « EFE » d’images d’enfants palestiniens victimes de l’agression israélienne, en prétendant fallacieusement qu’il s’agit de photos provenant de Laâyoune.

« Il s’agit là d’une tentative désespérée d’exploiter la cause palestinienne et d’induire en erreur l’opinion publique internationale », avait-il déclaré à l’issue d’une rencontre à Tanger avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taib Fassi Fihri.

Commentaires