PARTAGER

Trois personnes, dont un policier, ont été tuées, vendredi 27 novembre, dans une attaque contre un centre de planning familial à Colorado Springs, dans l’ouest des Etats-Unis. Neuf personnes dont 5 policiers ont par ailleurs été hospitalisés. Les motivations du suspect, identifié par l’agence AP comme étant Robert Lewis Dear, 59 ans, ne sont pour l’heure pas connues.

Le suspect était armé d’un fusil d’épaule et avait placé « des appareils » dans le bâtiment, laissant entendre qu’il pourrait s’agir d’explosifs, selon le forces de l’ordre, qui sont intervenus pour sécuriser le bâtiment.

L’attaque s’est terminée en fin de journée, après plus de cinq heures d’échanges de tirs avec les forces de l’ordre. Les blessés sont « pour l’instant en bonne condition », a précisé Catherine Buckley, porte-parole de la police de la ville.

« Terrorisme intérieur  »

Ni la police ni la fédération des centres de planning familial n’ont été en mesure de confirmer que c’est bien l’organisation à but non lucratif, qui reçoit des subventions publiques, qui était la cible du tireur. Les centres de planning familial sont aux Etats-Unis les principaux àfournir des services gynécologiques : des examens préventifs, des contraceptifs mais aussi à réaliser des interruptions volontaires de grossesse.

Cela en fait régulièrement des cibles de manifestations voire d’agressions pour les opposants radicaux à l’avortement. Récemment, ces centres se sont retrouvés au cœur d’une polémique en raison de la diffusion de vidéos qui laissaient entendre que l’organisation vendait des cellules fœtales. La chambre des représentants américaine, dominée par le camp républicain, a tenté à plusieurs reprises de couper les fonds publics de l’organisation lors de discussions budgétaires.

« Nous ne connaissons pas totalement les circonstances et les motifs de ce crime, et ne savons pas si le planning familial était la cible de l’attaque », a expliqué dans un communiqué Vicki Cowart, porte-parole de l’organisation. Avant de dénoncer « des extrémistes (anti-avortement qui) créent un environnement toxique capable d’alimenter le terrorisme intérieur ».

 

Commentaires