PARTAGER

Un homme de 59 ans a ouvert le feu jeudi soir dans un cinéma de Lafayette, en Louisiane, tuant deux femmes et blessant sept autres personnes avant de se donner la mort, a déclaré la police.

La fusillade a éclaté peu après 19h00 (00h00 GMT) au « Grand Theater » pendant une projection du film « Trainwreck » (Crazy Amy sur les écrans français), trois ans presque jour pour jour après le massacre de 12 personnes dans un cinéma d’Aurora, dans le Colorado.

Le chef de la police de Lafayette, Jim Craft, a déclaré vendredi matin lors d’une conférence de presse que sur les sept blessés, trois se trouvaient dans un état critique.

« L’incident a été cantonné à l’intérieur du cinéma. Personne n’a été blessé à l’extérieur », a précisé Jim Craft.

Le tireur, identifié sous le nom de John Russell Houser, s’est suicidé avec une arme de poing.

Il a tenté de quitter le cinéma après la fusillade mais a dû rebrousser chemin à l’arrivée des policiers. Sa voiture était garée devant l’une des sorties.

Les enquêteurs n’ont déterminé aucun mobile pour l’instant.

L’homme était une « sorte de vagabond ». Il avait des antécédents judiciaires plutôt anciens. Il venait de l’Alabama et s’était installé récemment à Lafayette.

La police a trouvé des perruques, des déguisements et des lunettes dans la chambre de son motel, a déclaré Jim Craft.

Une femme se trouvant sur place, Katie Domingue, a déclaré au journal The Advertiser que le tireur n’avait rien dit.

Selon des témoins, une centaine de personnes se trouvaient à l’intérieur de ce cinéma de Lafayette, une ville de 120.000 habitants située à environ 90 km de Baton Rouge. Le tireur a commencé à tirer sur les spectateurs près de 20 minutes après le début de la projection.

Le gouverneur de Floride, Bobby Jindal, candidat à l’investiture du Parti républicain pour la présidentielle de 2016, s’est rendu dans cette ville d’environ 120.000 habitants située à 90 km à l’ouest de Baton Rouge, la capitale de l’Etat.

Cette fusillade en Louisiane est intervenue le jour où les jurés du procès de James Holmes, l’auteur présumé du massacre de 2012 dans un cinéma d’Aurora, ont retenu des circonstances aggravantes contre le tireur, qui risque la peine de mort.

James Holmes a été reconnu coupable la semaine dernière du meurtre de 12 personnes et de multiples autres charges pendant la fusillade de la nuit du 19 au 20 juillet 2012.

Les Etats-Unis ont été le théâtre de plusieurs tueries ces deux derniers mois, dont l’une a fait neuf morts dans une église noire de Charleston en Caroline du Sud, provoquant une onde de choc dans tout le pays.

Commentaires