34 personnes tuées dans des affrontements à Karachi

34 personnes tuées dans des affrontements à Karachi

283
0
PARTAGER

« Les corps ont été acheminés depuis différents endroits de la ville. Tous avaient été tués par balle », a déclaré Hamid Parhiar, un médecin militaire de la police provinciale. Le député Raza Haider, du mouvement Muttahida Qaumi (MQM), allié du parti du peuple pakistanais (PPP) au sein de la coalition qui dirige la province du Sindh, avait été abattu quelques heures plus tôt lundi 2 août par deux hommes circulant à moto. Cet assassinat a soulevé un vent de panique dans cette ville de 16 millions d’habitants. Les commerces ont aussitôt baissé leur rideau et les rues se sont rapidement vidées, tandis que des tirs d’armes étaient entendus dans plusieurs quartiers.

GUERRES D’INFLUENCE

Peu après la mort du parlementaire, son parti a appelé à des manifestations et les autorités locales ont ordonné la fermeture des écoles à Karachi et Hyderabad, à environ 174 km plus à l’est. Le MQM représente essentiellement les intérêts de la communauté issue de l’immigration venue d’Inde après la partition de 1947. Karachi est très fréquemment la proie de violences politiques entre le MQM, le PPP et des partis représentant l’ethnie pachtoune, qui peuple le nord-ouest du Pakistan. Les heurts, souvent sanglants, sont aussi la conséquence de guerres d’influence entre groupes criminels qui appartiennent également à ces partis. Selon des responsables de la sécurité, plus de 125 personnes sont mortes dans ces violences depuis le début de l’année.

Commentaires