35.000 morses échoués sur une plage. Une conséquence du réchauffement climatique ?

35.000 morses échoués sur une plage. Une conséquence du réchauffement climatique ?

225
0
PARTAGER

Les photos spectaculaires ont été prises par l’agence américaine océanographique et atmosphérique (NOAA) le 27 septembre dernier lors du recensement annuel des mammifères marins de l’Arctique. On y voit quelques 35.000 morses échoués sur une plage d’Alaska, près de Point Lay (estimation visuelle des experts du NOAA).

Les experts de l’Institut d’études géologiques des Etats-Unis (USGS) affirment que quatre jours plus tôt, ils n’étaient que 1.500 sur cette même plage, soit « près de 24 fois plus ».

Une conséquence du réchauffement climatique ?

Ce nombre anormal de morses échoués est une conséquence directe de la fonte des glaces de l’Arctique, et donc du réchauffement climatique, selon Chadwick Jay, chercheur à l’USGS. Avec la fonte des glaces de l’été, les morses se sont retrouvés sans banquises et à des profondeurs trop importantes pour pouvoir se nourrir. Ils ont donc recherché des endroits pour se poser et pouvoir pêcher en eaux peu profondes.

L’USGS précise qu’il y a une dizaine d’années, les animaux ne se regroupaient pas ainsi sur les côtes.

Si les experts ne peuvent pas encore estimer si ce changement de comportement des morses peut avoir un impact sur leur mortalité, ils estiment que les bébés morses sont plus fragiles sur la terre ferme, courant le risque d’être écrasés par leurs congénères et que les animaux perdent plus d’énergie à se nourrir sur terre que sur la glace.

Actu-maroc.com  _____________________

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires