PARTAGER

Après le rejet des agrumes marocains par les Etats-Unis, la Russie a bloqué l’entrée sur son sol  d’une cargaison de tomates produites au Maroc, touchées par la «teigne de tomate» (Tuta absoluta), un genre d’insectes ravageurs, affirme-t-on, ce mercredi.

C’est un autre coup que subissent les exportateurs de fruits et de légumes marocains. Après les clémentines bloquées au port de Philadelphie, 37 tonnes de tomates auraient été bloquées au port de Saint-Pétersbourg en Russie. Selon les lois en vigueur, ce lot contaminé sera soit détruit sur place, soit retourné au Maroc, selon les médias locaux.

Ce blocage intervient après une longue période de hausse des prix des tomates au Maroc (entre 8 et 13 dirhams), une hausse justifiée par la vague de froid inhabituel qu’a connu le pays durant le mois de janvier, ainsi que la demande croissante des marchés européens qui préfèrent les tomates marocaines aux italiennes et espagnoles.

Commentaires