PARTAGER
La Chambre antiterroriste de Salé a condamné jeudi à 4 ans de prison ferme un grossiste accusé d’utilisation de revenus issus d’investissements dans les produits périmés dans le financement de Daech.

Le tribunal a également condamné l’accusé (S.A) à une amende de 500.000 DH avec la saisie de deux camions en sa possession. Le représentant du parquet avait requis la condamnation du mis en cause selon les actes de la poursuite, tandis que la défense a plaidé pour l’acquittement pour absence d’éléments constitutifs des chefs d’accusation.

Le ministère de l’Intérieur avait indiqué dans un communiqué que « l’accusé interpellé le 15 juin dernier utilisait les revenus issus de ses investissements dans les produits périmés et impropres à la consommation dans le financement direct de l’organisation terroriste Daech, en plus du recrutement et envoi de certaines personnes pour rallier cette même organisation », précisant que les « les enquêtes et investigations menées par les commissions régionales de contrôle des produits alimentaires et de la qualité ont permis la découverte d’autres entrepôts relevant de l’entreprise Alouani Andalous – Fès dans les villes de Tanger, Oujda, Ouarzazate, Marrakech et Al-Hoceima, où étaient stockés des produits alimentaires périmés et d’autres dont les dates de préemption ont été changées et prêts à être écoulés ».

Le communiqué ajoutait qu’ »il a été procédé à la saisie de ces produits (près de 130 tonnes), composés de dattes, des pâtes alimentaires, des jus, de la confiture, du chocolat, des conserves de tomates, eaux minérales, grains de maïs et confiseries ».

Commentaires