PARTAGER

Cinq Casques bleus tchadiens ont été tués et trois autres grièvement blessés, mercredi, lors d’une embuscade tendue par les djihadistes d’Ansar Dine dans le nord-est du Mali, où le déploiement des Nations unies est le plus coûteux en vies humaines depuis 20 ans.

Cette attaque est la plus meurtrière visant la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) depuis celle du 12 février contre sa base de Kidal, dans la même région, qui avait coûté la vie à sept Casques bleus guinéens, dont une femme. Toutes deux ont été revendiquées par le groupe jihadiste Ansar Dine, du Touareg malien Iyad Ag Ghaly.

«Hier vers 17H00 locales (mercredi vers 17H00 GMT), cinq Casques bleus de la Minusma ont été tués et trois ont été grièvement blessés lors d’une embuscade au nord d’Aguelhok», a annoncé la Minusma, évoquant «un nombre indéterminé d’assaillants» non identifiés.

«L’attaque s’est déroulée alors que les soldats de la paix escortaient un convoi logistique. Après avoir heurté un engin explosif, le convoi a été la cible de tirs», a ajouté la Minusma, en précisant qu’ils appartenaient au contingent tchadien. «Suite à l’attaque, trois suspects ont été capturés», a indiqué la Minusma.

L’attaque a été revendiquée hier soir par un responsable d’Ansar Dine dans une déclaration à l’Agence France-Presse.

Commentaires