Maison A la une 7000 PLAINTES POUR CORRUPTION EN 2016, 13.000 EN 2017

7000 PLAINTES POUR CORRUPTION EN 2016, 13.000 EN 2017

515
0
PARTAGER
Faut-il accorder beaucoup de crédit au dernier rapport de Transparency International, l’organisme chargé de traquer la corruption à l’échelle mondiale, quant il fait été de progrès dans la lutte au Maroc dans ce domaine, allant jusqu’à lui accorder un satisfecit pour les progrès réalisés.
Le royaume a grignoté, certes quelques places dans le classement des pays les moins exposés au fléau, mais est-ce suffisant pour crier victoire et affirmer que la corruption est de moins en moins présente dans l’espace de l’administration. Pourtant d’autres indices montrent clairement le contraire. La pluie de procès à venir annoncée par le chef du gouvernement, les dizaines d’enquêtes en cours visant de très hauts fonctionnaires pour ce délit, les dénonciations par centaines sur le site dédié « chikaya.ma » récemment crée ainsi que le numéro vert mis en place par le ministère de la justice, tout porte à croire que le combat à mener est de longue haleine, à en juger par ce seul chiffre qui montre un doublement des plaintes en une année.
Seul l’électrochoc du gouvernement promis pour les prochains mois dans le cadre d’un grand nettoyage au sein de l’administration pourrait produire l’effet souhaité avec une mise en scène étudiée pour un impact optimal. Même dans les plus avancés dans la lutte anti-corruption, l’on se garde de crier victoire dans ce domaine comme le font actuellement les responsables marocains. Les chiffres faisant foi sans contestation possible.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires