PARTAGER

Ces migrants, découverts mardi et qui voulaient joindre l’île de Lesbos en Grèce, ont été victimes du naufrage de leur embarcation.

Les autorités turques ont découvert mardi sur une plage de l’ouest du pays les corps d’au moins 9 migrants, dont plusieurs enfants, noyés dans le naufrage de leur bateau qui tentait de rallier l’île de Lesbos en Grèce, a rapporté l’agence de presse Dogan.

8 survivants et des recherches en cours.

Les garde-côtes ont réussi à sauver 8 des 22 migrants qui avaient pris place à bord de l’embarcation et continuaient leurs opérations en matinée pour tenter de retrouver d’autres victimes, a ajouté l’agence. Les migrants, dont la nationalité n’a pas encore été déterminée, ont chaviré en raison du mauvais temps peu de temps après leur départ au petit matin de la région de Dikili, selon les autorités citées par Dogan.

Les corps de neuf d’entre eux ont été découvert plus tard sur une plage du district d’Ayvalik plus au nord, à quelques milles nautiques de l’île de Lesbos.

700 morts en 2015. Selon l’Organisation internationale des migrations (OIM), environ 700 personnes, pour la plupart des réfugiés fuyant les conflits en Syrie et en Irak, sont morts ou ont été portés disparus l’an dernier en tentant de traverser la mer Égée pour rejoindre la Grèce, porte d’entrée vers l’Union européenne (UE). Malgré les températures hivernales et les mauvaises conditions météo, des migrants continuent d’emprunter cette voie, selon les autorités turques.
Accord. Ankara et Bruxelles ont conclu fin novembre un accord prévoyant une aide européenne de 3 milliards d’euros à la Turquie en échange de son engagement à mieux contrôler ses frontières et à coopérer dans la lutte contre les passeurs qui opèrent depuis son rivage. La Turquie accueille sur son sol 2,2 millions de réfugiés syriens.

Commentaires