PARTAGER

Cette semaine, Actu-Maroc vous emmène dans l’atelier de l’artiste peintre d’Abdelaziz Lourhraz situé au Sud du Maroc, Agadir. Il est vivement remercié d’avoir accepté de répondre à nos questions afin de brosser en amont et en aval une fresque multidimensionnelle de la riche expérience de son parcours artistique.
Nous avons eu l’occasion de découvrir un peu plus son univers, ses influences et sa manière de travailler assez particulière.

 

Actu-Maroc : Les lecteurs d’actu-maroc  souhaite connaitre plus l’artiste peintre Abdelaziz Lourhraz. Présentez-vous ?

A.L. : Abdelaziz Lourhraz, natif  de la ville de Youssoufia, professeur d’arts plastiques à Agadir et artiste plasticien marocain. Toujours célibataire. On me dit souvent que je suis marié à l’art, hahaha

Actu-Maroc : Pourriez-vous nous raconter l’histoire de vos débuts dans le monde artistique ?

A.L. : Le début, c’était en période de mon enfance et avec ma mère, que Dieu ait son âme, je la regardais dessiner dans mon ardoise noire, après c’était facile pour moi de refaire et redessiner en mémorisant tous les dessins qu’elle m’avait montré, après et à l’âge de l’adolescence, j’ai voyagé à Marrakech pour terminer mes études en arts plastiques, c’était pour moi  une opportunité pour élaborer et approfondir mes connaissances en arts visuels. Pour résumer, Depuis aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été très créatif : dessiner, peindre, bricoler. Je me suis destiné à devenir artiste peintre vers 14 ans plus précisément. J’ai commencé à peindre sur tous supports, sans barrière. Je me souviens d’étapes dans ma progression, marqués par les années, les personnes, les lieux…. On peut donc dire que je suis devenu peintre grâce à ma mère, « Allah Yrhamha ».

Actu-Maroc : D’où vient cet amour pour les formes, les contenus que vous utilisez le plus souvent sur vos toiles?

A.L. : Ma démarche artistique est basée sur une recherche  plastique sur la fusion entre l’élément végétal  et l’élément corporel. Je travaille beaucoup sur la forme et la composition,  à vrai dire, cette dernière n’est plus facile à équilibrer dans un tableau ou un espace  pictural  et surtout dans l’art abstrait qui est un art qui me permet de voir les choses profondément et pénétrer dans les détails et les secrets de la matière. Concernant la couleur, elle est pour moi  très fondamentale dans ma démarche artistique car elle reflète mon état d’âme et je suis très influencé par les couleurs de la nature qui est une vraie muse pour l’artiste.

Actu-Maroc : Vous avez  exposé un peu partout dans le monde, l’Europe, l’Amérique, l’Afrique …   on voit que les européens et les américains apprécient  beaucoup votre peinture, les japonais en sont  également très friands, et pourtant leur culture est bien différente de la nôtre, comment  expliquez vous cela ?

A.L. : L’art n’a pas de patrie, il est à la possession de tous les cœurs, c’est vrai que chaque société a une culture spécifique, mais l’essentiel pour chaque artiste est d’être conscient aux autres cultures du monde et avoir une culture universelle fondée sur le respect et la sacralisation du patrimoine humain.

Actu-Maroc : Il y a 6 ou 7 ans, vous avez réalisé des toiles qui vous ont permis de gagner de grands prix. Aujourd’hui vous adoptez un nouveau mode d’expression qui connait également beaucoup de succès, Pourquoi ce choix ? Et si vous avez   en tête d’autres expériences artistiques à venir ?

A.L. : Effectivement , c’était une belle expérience, et il faut beaucoup d’initiatives pareilles qui peuvent encourager l’art en général.  comme celle dans l’art contemporain au Maroc afin d’encourager  également les artistes qui travaillent dans plusieurs disciplines notamment la peinture, la vidéo, la sculpture ….. Pour ce qui est de mon travail actuel, l’abstraction  est un art très sublime qui permet à l’artiste de voyager à travers ses émotions et voir les choses d’une manière très profonde, dommage que cet art n’est pas apprécié par tout le monde parfois à cause du manque de l’éducation visuelle. Pour votre dernière question, je peux vous dire que toutes prochaines expériences et surtout si je pense à travailler avec un autre style, elles seront toujours basées sur la recherche artistique, le développement et la création.

Actu-Maroc : Votre agenda 2018, est-il déjà rempli ?

A.L. : Je participerai à une exposition au Caire, une autre en Allemagne et aux Pays-Bas. Ce seront pour moi d’autres destinations qui me permettront de rencontrer d’autres artistes et me permettront également de vivre de nouvelles expériences.

Actu-Maroc : Et si on demande à Abdelaziz Lourhraz de parler de lui en tant qu’homme à la maison et à l’extérieur et non l’artiste ?

Mon temps est devisé entre la lecture, le sport, la marche et parfois la rencontre de mes amis, mais sans vous cacher, la plus part du temps je le passe dans mon atelier; j’aime beaucoup mon espace et mon univers. Je profite de cette occasion pour remercier les personnes qui m’ont soutenu et qui me soutiennent dans ma démarche et mon parcours artistique.

Entretien réalisé avec Abdelrhni BENSAID

.

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

Commentaires