Maison A la une Le gouvernement souffre d’une nouvelle crise interne

Le gouvernement souffre d’une nouvelle crise interne

690
0
PARTAGER

Le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani ne sait plus à quel saint se vouer pour garder le contrôle des sympathisants de son prédécesseur Benkirane, qui restent déterminés lui gâcher son mandat.

L’un d’entre eux et non des moindres, le député et patron de la jeunesse du PJD, Khalid El Boukrai, est sorti des rangs du groupe parlementaire islamiste pour tirer à boulets rouges sur deux piliers importants de la majorité, le RNI et l’Union Constitutionnelle afin de mettre El Othmani dans l’embarras et créer un malaise au sein du gouvernement. Le député ne s’arrête pas en si bon chemin puisqu’il accuse les deux formations de comploter contre le parti islamiste et d’être à l’origine de l’éviction non digérée de.Benkirane.

Et de rappeler qu’en pleine négociations pour le remaniement le RNI et l’UC n’œuvrent qu’à défendre leurs propres intérêts puisqu’ils constituent ensemble un groupe parlementaire en prélude à l’absorption de l’UC par le RNI d’Aziz Akhennouch afin d’évincer le PJD de premier parti sur l’échiquier lors des prochaines élections législatives. Mais sans aller jusque-là, le duo RNI-UC est surtout soupçonné de se positionner pour diriger un gouvernement qui naîtrait d’une crise interne si El Othmani se montre incapable de faire face aux mouvements de contestation sociale qui se multiplient dans différentes régions du pays.

Fragilisé par les partisans de Benkirane, El Othmani tarde à procéder au nettoyage qui s’impose au sein du PJD.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires