vendredi, mai 29, 2015

0

Le Suisse Sepp Blatter a été réélu vendredi président de la Fédération internationale de football après le retrait de son rival, le prince jordanien Ali ben al Hussein, du second tour où il avait été poussé.

Joseph « Sepp » Blatter, 79 ans, avait recueilli au premier tour 133 voix contre 73 à son rival jordanien, qui bénéficiait notamment du soutien de l’Union des associations européennes de football (UEFA). Il n’avait pas atteint la majorité requise des deux tiers des suffrages exprimés (140).

Il s’agit du cinquième mandat pour le dirigeant suisse, qui préside aux destinées du football mondial depuis 1998.

Jeudi, le patron de l’UEFA, Michel Platini et d’autres grands noms du football international avaient demandé la démission du président de la Fifa en raison des scandales de corruption affectant l’organisation.

0

Une voiture a explosé, vendredi devant une mosquée à Dammam dans l’Est de l’Arabie Saoudite, faisant quatre morts, a indiqué un porte-parole du ministère saoudien de l’intérieur, cité par l’agence de presse SPA.

Les forces de sécurité ont « déjoué un attentat terroriste criminel visant la mosquée Al-Anoud dans la ville de Dammam » à l’heure de la prière du vendredi, a souligné le porte-parole.

Il a précisé que « des responsables de sécurité ont eu des soupçons sur une voiture au moment où elle se rendait vers un parking près de la mosquée. Quand ils se sont dirigés vers elle, elle a explosé, tuant quatre personnes », dont une était probablement le conducteur de la voiture piégée.

Plusieurs voitures ont été incendiées suite à cette explosion.

Vendredi dernier, un attentat suicide a visé une mosquée à Qatif dans l’est de l’Arabie saoudite faisant 21 morts et 81 blessés

0

Se déclarant surprises par le retentissement négatif des extrait du
film « Much Loves » dans lequel elles ont joué et s’estimant les
premières victimes e cette mauvaise publicité pour leur business, des
prostituées de la ville de Marrakech se disent agacées par les
nombreuses sollicitations des médias, y compris ceux de l’étranger,
sillonnant les rues pour retrouver leurs traces après les présumées
menaces de mort qu’elles auraient reçu, les procès intentés au
réalisateur Nabyl Ayouch et son actrice fétiche Loubna Abidar, la
seule à ne pas être une prostituée professionnelle à jouer dans le
film qui a crée un scandale sans précédent de toute l’histoire du
cinéma marocain. Avec le sentiment d’avoir été données en pâture au
public et d’être au centre de cette polémique, les rares à vouloir
parler, estiment qu’elle ont été prises au piège du sensationnalisme
voulu sciemment par le réalisateur qui savait par avance à quoi il
allait s’exposer en touchant à cette question tabou. Amina, la plus
jeune d’entre elles, crie haut et fort sa déception et pense qu’elles
auraient du avoir un cachet plus important en raison du préjudice subi
et la perte d’importantes parts de marché après le départ de leur
clientèle par crainte des conséquences du scandale. Toutes se
rejoignent pour tirer la conclusion que le film, sans être sorti, leur
a fait plus de mal que de bien, et que l’exercice de ce métier ne sera
plus comme avant.

D’autres vidéos : www.chohra.com

0

Les annonceurs publicitaires continuent d’avantager la radio et
l’affichage dans leurs investissements, creusant encore plus le
gouffre dans lequel est plongée la presse écrite qui, avec le
développement du net, a perdu de son attrait.

Selon une étude qui vient d’être publiée par le cabiner Imperium
Media, le marché publicitaire national a augmenté de 17 % au premier
trimestre de cette année 2015 en comparaison avec l’année
précédente,passant à 1,36 milliards de dhs.

C’est le duo de la radio et l’affichage qui tirent les bénéfices de
cette embellie en raison de leur attractivité commerciale.
La première assure la meilleure progression de l’ordre de 26,4% avec
380 MDH alors que le second consolide sa percée avec 17 %
d’augmentation de ses revenus sur cette période 2014, soit un chiffre
d’affaires de 462 MDH restant numéro 2.

Cette progression se fait au détriment de la télévision qui perdent
respectivement 14 et 14,4 % soit 304 et 219 MDH.

Le plus gros annonceur du pays reste sans surprise le premier
annonceur du pays qui, avec ses concurrents assurent au marché
publicitaire 19, 5% des investissements consentis par ces derniers
suivis opérateurs de l’agroalimentaire et du secteur bancaire. Avec le
mois de ramadan, la tendance actuelle devrait s’inverser à moins que
l’augmentation sidérale des tarifs des spots à la télévision ne
découragent les nombreux adeptes des écrans de l’avant-rupture du
jeûne.

0

Voulant donner la parole au réalisateur du film « Much Loved » Nabil Ayouch afin de se justifier, l’animateur Momo sur Hitradio n’a pas trouvé mieux à faire que d’inviter à son tour une prostituée marocaine à témoigner sur plusieurs facettes de son métier. Au cours de cet entretien, les jeunes auditrices, à l’écoute de cet émission à succès ont été surprises d’apprendre que cette femme disposait d’un revenu allant jusqu’à 2500 dh par jour en exerçant le plus vieux métier du monde, une situation dont elle s’est dite très satisfaite et évitant de peu d’encourager les jeunes filles à suivre son exemple. Les parents qui étaient dans leur voiture à l’écoute de ces propos en présence de leurs enfants ont du entendre leurs oreilles siffler avec ce témoignage sur une radio grand public et ayant les adolescents comme coeur de cible.

Décidemment, le film de Nabil Ayouch continue de déborder de la sphére cinématographique pour aborder un problème réel qui n’aura jamais fait autant parler de lui avec des dérappages comme celui que vient de nous livrer Hitradio qui a cru bien faire.

Pour voir les vidéos : www.chohra.com 

0

Une vidéo de surveillance récemment mise en ligne sur YouTube met en évidence la gravité du problème de l’insécurité au Maroc. Cette séquence nous montre comment un individu muni d’un sabre s’est attaqué à un citoyen qui était en train de parler au téléphone afin de lui voler son portable. On imagine le traumatisme qu’engendre cette expérience

0

La France a souligné, jeudi, son appui au plan marocain d’autonomie comme base sérieuse et crédible en vue d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara, et réitéré son soutien aux efforts déployés dans le cadre des Nations unies pour parvenir à un règlement de ce conflit.

Dans la déclaration finale sanctionnant les travaux de la 12ème réunion de Haut niveau France-Maroc, tenus à Paris sous la présidence du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et de son homologue français, Manuel Valls, la France a souligné qu’elle appuie le plan d’autonomie marocain comme base sérieuse et crédible en vue d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le Maroc et la France ont par ailleurs reconnu que le règlement politique de la question du Sahara et le renforcement de la coopération entre les Etats membres de l’UMA contribueraient à la stabilité et à la sécurité dans la région, ajoute la même source.

Les deux pays ont, d’autre part, marqué leur commune ambition en faveur du développement et de la stabilité du continent africain. Ils ont réitéré leur volonté d’encourager de nouveaux partenariats avec le continent dans les domaines des investissements économiques, de l’enseignement supérieur et de la sécurité alimentaire.

Ils sont convenus de renforcer les mécanismes de coopération triangulaire au profit de l’Afrique et ont également réitéré leur vision partagée de la francophonie comme un espace de solidarité et d’opportunités.

S’agissant de la Libye, la France et le Maroc ont souligné la nécessité urgente de trouver une solution politique dans le cadre de la médiation conduite par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies. La France s’est félicitée en outre de l’initiative prise par le Maroc d’abriter, depuis le 5 mars 2015, le dialogue inter-libyen, lit-on dans la déclaration.