mardi, avril 24, 2018

MOBILISATION POUR LA LIBERATION DE LA FEMME D’AFFAIRES HIND AL ACHCHABI

0

L’ESPOIR RENAIT POUR LA FEMME D’AFFAIRES POURSUIVIE POUR ADULTERE

0
Après une audience ce mardi 30 Août marquée par l’absence du plaignant qui semble vouloir aller de report en report dans sa stratégie, le dossier de l’affaire de la célèbre « businesswoman » Hind Al Achchabi, jugée actuellement à Rabat pour un présumé adultère suite à une plainte de son ancien mari, un diplomate koweïtien chiite, est susceptible de prendre une tournure plus humaine après qu’elle se soit vue refuser à tort, d’après ses avocats, la liberté provisoire alors qu’elle est en droit de l’obtenir, dans la mesure où elle peut déposer une caution importante et qu’elle est interdite de quitter le territoire.
D’après les avocats de l’accusée, maître Mohamed Faziou et maître Meryem Bouzhaifa, la justice devrait se montrer compréhensive face à la situation d’une mère devant allaiter son bébé de 40 jours à peine d’autant plus que le Kowétien Ambassadeur n’a pas encore fourni de documents prouvant l’authentification de son mariage auprès de la justice marocaine.
Cette femme d’affaires a d’autres arguments de poids qui plaident en sa faveur pour l’octroi de cette mesure de liberté provisoire puisqu’elle doit honorer ses engagements professionnels et assurer le bon fonctionnement de ses entreprises dont l’importante activité a connu un ralentissement depuis le début de ses démêlés mettant en péril leur continuité.
Libre de ses mouvements, elle répondra présente aux convocations du tribunal et pourra mieux coordonner et assurer sa défense devant une justice dont elle respectera le verdict quel qu’il soit. Une justice qu’elle tient en estime de par son statut d’investisseur à l’origine de nombreux capitaux étrangers venus au Maroc, grâce à elle, elle qui a su défendre les institutions de son pays, dont l’appareil judiciaire.
Patriote exemplaire, Hind Al Achchabi, n’a jamais eu cesse de proclamer son amour pour son pays et son roi tout en réitérant sa fierté pour le système judiciaire marocain et son indépendance.
Doublée d’une mécène, Hind Al Achchabi, vient de se voir apporter un soutien psychologique par un comité en voie de création par de nombreux artistes de renom.
Sa famille continue de croire fermement que sa demande sera entendue par les juges.
Réponse lors de la prochaine audience prévue pour le 8 septembre prochain.

Du nouveau dans le procès de la femme d’affaire, Hind Al Achhabi

0

Le tribunal de première instance de Rabat vient de juger pour un premier examen le dossier de la célebre femme d’affaire Hind Al Achchabi poursuivie dans une affaire d’adultère qui n’a pas révélée tous ses secrets.

En effet et après s’être fait vus refuser la demande de liberté provisoire, ses avocats qui ont interjeté appel ne manquent pas de souligner la complexité de ce dossier en soulignant la présence de plusieurs vices de forme et de fond. Ainsi, si l’on se base sur l’article 430 du code civil, la plainte déposée par le mari kowetien, ambassadeur à Vienne, est nulle et non avenue puisque ce mariage dont l’acte a été établi au Koweit n’a pas suivi le circuit légal par le biais des services diplomatiques marocains ni confirmé dans les tribunaux marocains, ce qui lui ôte toute validité au Maroc.

Toujours selon les avocats de l’accusée, maître Mohamed Faziou et maître Meryem Bouzhaifa, mettent en avant un élément important en soulignant que le mari plaignant, le diplomate kowetien est de confession Chiite et que l’acte de mariage établi selon l’obédience Jaafari est non reconnu au Maroc, toutes ces spécificités n’ayant pas été mentionnées dans les pièces justificatives fournies par le plaignant et servant de base à sa plainte.

Plus grave encore, la procédure judiciaire n’a pas été respectée dans ses règles, poursuivent les avocats de Hind Achchabi puisque cette dernière a été incarcérée à la prison de Salé sans être entendue par aucun juge d’instruction.

Sur un autre plan, plus personnel et pour accorder à l’accusée Hind Al Achachabi, sa liberté provisoire, le tribunal aurait pu prendre en considération le fait qu’elle est mère d’un bébé de 40 jours qui a besoin encore d’être allaité et qu’elle dispose également de garanties financières, d’autant plus que l’interdiction de quitter le territoire national a été appliqué à son encontre.

La conclusion revient au père de l’accusée qui dans des propos émouvants, précise que sa fille aime son pays, dans lequel elle a beaucoup investi et encouragé ses connaissances étrangères à suivre son exemple. C’est la meilleure illustration dit-il de la confiance qu’elle place dans les arrêtés de justice pronnoncés par les tribunaux marocains en espérant par avance que le verdict sera équitable pour lui permettre de retrouver ses enfants et pour oublier cette regrettable mésaventure qui lui a causé tant de tord à elle, à sa famille, à l’image dont elle jouit dans le monde des affaires et auprès de ses nombreuses
et importantes connaissances aux niveaux national et international. Et de se dire enfin convaincu comme sa fille, accusée mais présumée innocente, que le Maroc est un état de droit et de justice et que tous les justiciables sont égaux devant la loi.

Par Jalil Nouri

 

PROPOSITION ALLÉCHANTE DE MARIAGE A SAAD LAMJARRAD PAR UNE MILLIARDAIRE DU GOLFE

0

Il n’y a pas que par la chanson que le talentueux chanteur marocain Saad Lamjarrad peut s’enrichir. Voici la preuve avec ce qui lui arrive actuellement avec une femme milliardaire, originaire des pays du Golfe, follement amoureuse de lui et que de nombreux journaux et magazines arabes décrivent comme une admiratrice qui a fait le pari de se marier avec lui en utilisant les gros moyens, y compris une partie de sa fortune. Ces médias qui se sont emparés de cette affaire pour la suivre au quotidien avancent que cette femme, dont ils ne précisent ni l’identité ni l’âge ni la nationalité, aurait proposé à son chanteur adoré, la moitié de sa fortune, comme dot, s’il acceptait de la prendre pour épouse, le plus tôt possible étant forcément le meilleur à envisager.. Cette proposition inattendue de la part d’une femme arabe a suscité un grand débat à travers la presse et sur les réseaux sociaux avec parfois des commentaires virulents, les femmes estiment que cette milliardaire porte atteinte à leur dignité.

La question est de savoir à présent ce que pense le chanteur de cette proposition et s’il acceptera l’offre alléchante de son admiratrice avec les conséquences prévisibles pour son avenir artistique et son image. L’affaire est très sérieuse et suscite de nombreuses interrogations au sein de l’opinion publique dans les pays du Golfe.

Éloge de l’indignation sélective où la nouvelle » valls » de l’antisémitisme !

0
« La France est le pays où les juifs sont le plus menacés puisqu’ils y sont de moins en moins en sécurité !  « 
Si cette déclaration était de Benyamin Netanyahou on comprendrait volontiers  puisqu’il n’y aurait aucune raison  de s’en étonner , car le premier ministre israélien avait,  au lendemain des attentats du Bataclan et de l’Hypercasher,  invité les juifs de France à venir s’installer en Israël pour y vivre en  » sécurité ! « …
Mais là,  comme il s’agit de Manuel Valls , l’ancien premier ministre sous François Hollande , on ne peut s’empêcher de penser qu’il s’agit d’opportunisme politique et rien de plus au moment où le débat sur le projet de loi sur l’antisémitisme faisait rage en France.
Manuel Valls qui avait perdu la primaire socialiste en vue de la présidentielle,  avait tenté de refaire surface après le naufrage du PS en faisant des appels du pied au mouvement  » La république en marche  » sauf que Macron allait réserver une fin de non- recevoir aux espoirs de Manuel Valls de figurer dans le gouvernement Edouard Philippe.
En politique,  tout le monde le sait,  il n’y a pas de place pour les naïfs et surtout,  l’opportunisme n’est pas forcément un défaut !
C’est pour cela que,  réseaux sociaux aidant,  certains responsables politiques usent  et abusent de tweets et justement,  surtout ceux qui flattent la communauté juive  ou insultent l’islam car lorsque l’on s’est fait malgré soi oublier des médias parisiens,  il est toujours possible d’exister dans et grâce aux réseaux sociaux.
Quant à nous,  on répondra à  Manuel valls que la France est également le pays qui a envoyé le plus grand  contingent de djihadistes combattre dans les rangs de Daech et a crû se donner bonne conscience en proposant une loi pour la déchéance de la nationalité française des combattants de retour en Hexagone.
La France est également le pays qui envoie en Israël le plus grand nombre de jeunes juifs qui s’amusent à tirer sur des enfants palestiniens et qui ne se portent candidats et volontaires au service militaire chez Tsahal,  preuves à l’appui, que pour le plaisir de pouvoir s’éclater face à des civils innocents et innofensifs.
Cela par contre, ne suscite pas beaucoup d’émotion ou d’indignation dans les milieux parisiens !
 A Paris, où la  nomenclatura télévisuelle est étrangement dominée par certains éditorialistes parisiens qui ont très souvent pour ne pas dire toujours,  l’indignation sélective on invitera toujours sur les plateaux des penseurs sans foi ni loi comme Bernard Henry Levy qui s’en prendra à coeur joie contre l’islam,  contre Tarik Ramadan et surtout pour hurler qu’il faut d’urgence que les démocraties occidentales en finissent d’urgence avec le régime de Bachar Elassad !
Lorsque des syriens, des irakiens et des kurdes se faisaient égorger au couteau par les mercenaires de Daech,  il n’y avait pas grand monde pour s’indigner et dénoncer ces crimes contre l’humanité !
Alors aujourd’hui,  sous prétexte qu’une attaque chimique aurait eu lieu à Douma – ce qui reste encore à prouver – des voix s’élèvent pour réclamer que soit sauvé le peuple de Syrie ou du moins ce qu’il en reste..
Mais malheureusement,  des voix devraient également s’élever parmi les démocrates occidentaux et surtout leurs médias soit-disant libres et présumés indépendants ( mais pas du lobbies sionistes et juifs dont certains servent de relais..) pour exiger des explications à  leur gouvernements concernant les armes et le soutien financier consenti à Daech et aux rebelles de Syrie,  ce qui a conduit à la situation actuelle de chaos !
Mais fort heureusement, le démantèlement de l’État syrien souhaité ou attendu par certains  n’a pas eu lieu !
La chute de Saddam Hussein n’a réglé aucun problème  en Irak et c’est même le contraire qui s’est passé et on peut dire le même constat pour la Libye et le Yemen après les assassinats de Kaddhafi et Saleh..
Alors,  aujourd’hui ceux qui prétendent être contre les Djihadistes et Daech et militent activement pour la fin du régime syrien,  ceux-la sont incroyablement aveugles devant leurs propres contradictions et entre nous , il y a un agenda secret qui se sert de la haine contre l’islam comme alibi et de la montée de l’insécurité comme prétexte pour user de l’indignation sélective afin de manipuler et désinformer les peuples et les opinions publiques  !
Et ceux qui viennent de publier ce lundi un manifeste contre l’antisémitisme,  devront un jour expliquer aux français pourquoi ces derniers se sont battus contre l’Allemagne nazie pour qu’aujourd’hui leur pays la France soit occupé par le lobby juif et dominé par les sionistes !
Par Hafid Fassi Fihri

TERRORISME ET TRAFIC D’ARMES, L’EUROPE DÉCOUVRE LE POLISARIO

0

Il y a bien longtemps que de tels rapports, tel que celui que vient de publier en Belgique, l’Institut Flamand pour la Paix, méritaient d’être portés à la connaissance de l’opinion publique internationale et de l’Onu afin de démystifier le Polisario, sa place et ses soutiens. Ce rapport, financé par la Commission Européenne, est riche en enseignements et montre à quel point le mouvement séparatiste est englué dans des activités terroristes après avoir établi des connexions criminelles avec les mouvements opérant dans la zone sahélo-saharienne. Qu’il s’agisse de celui du Mujao ou d’Ansar Eddine, le front séparatiste ne refuse aucune compromission ni aucune implication dans les opérations de déstabilisation et dans la création d’un climat d’insécurité pour favoriser et enrichir ses dirigeants au travers du trafic d’armes et de la contrebande. La situation d’instabilité chronique en Libye a crée un marché clandestin de la vente d’armes dans lequel le Polisario s’est largement approvisionné en finançant ces achats par le produit des actes de piratage,de contrebande et de saisies sauvages. Il reste seulement à attendre que ce genre de rapport et les révélations qu’il contient ouvrira les yeux des européens pour considérer ce mouvement à sa juste valeur, si valeur il possède réellement.

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

NIZAR BARAKA POUSSE L’ISTIQLAL DANS LES BRAS DE L’OPPOSITION

0

Il n’aura pas fallu longtemps au numéro 1 de la formation de l’Istiqlal, Nizar Baraka, pour s’émanciper de son ancien allié islamiste, le PJD. Saisissant l’occasion de la tenue du congrès national de son parti, Nizar Baraka a tenu à en réorienter l’action en rejoignant le Pam dans une opposition qu’il veut recréer pour la rendre puissante et effective, capable de donner le change à El Othmani et ses alliés.

Du reste , Baraka que l’on ne croyait pas aussi virulent, a sévèrement critiqué dans l’une de ses dernières sorties ce week-end, le bilan deu gouvernement actuel et son manque de visibilité dans la gestion des affaires du pays. Longtemps tenté par une seconde participation après l’expérience catastrophique de son prédécesseur Hamid Chabat, le chef istiqlalien a fini par comprendre, après une longue période d’hésitation, que le ménage avec les islamistes et leurs alliés dans une alliance disparate, n’était pas la meilleure voie pour l’avenir. Celui qui dirige la troisième force politique du pays,croit beaucoup plus à une cure de jouvence au sein de l’opposition qui lui donnerait plus de visibilité et de contenance sur les bancs de l’opposition au lieu de se contenter d’un vague et inconsistant « soutien critique » peu rentable. La leçon à retenir avec ce nouveau positionnement est que le leader istiqlalien jouit du soutien sans faille du parlement du parti pour mener sa stratégie de refondation d’une formation en perte de repères idéologiques et surtout en quête d’une nouvelle stratégie électorale future en vue des prochaines échéances.

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

 

LE FABULEUX DESTIN DE LA NOUVELLE STAR BOULMANI

0

Encore inconnu il y a peu, ce jeune chanteur habitué plutôt à animer les fêtes de mariage dans sa ville de Rachidia, est devenu un phénomène de mode que n’épargnent pas les revers de la célébrité. Avec 8 millions de vues sur YouTube pour son tube  » Hta Lqit Li Tabghini » », Youssef Boulmani a vu sa vie se retourner sens dessus dessous et vivre ce qu’il n’avait jamais cru pouvoir vivre un jour dans sa vie. Sa célébrité lui assure désormais des revenus confortables et un agenda bien rempli dans les hôtels de renommée à travers le pays, les restaurants et les cabarets qui se l’arrachent à prix importants. Fêté partout où il passe, il ne compte plus les rendez-vous avec les médias audiovisuels et la presse écrite ou électronique qui n’hésitent pas à se rendre dans sa ville pour mesurer sa popularité et s’imprégner de son environnement qu’il ne changerait pour rien au monde.Fils du peuple, il tient ç garder les pieds sur terre et ne pas s’en couper. Devenu une vraie idole pour ne pas dire star partie de rien,cultivant la simplicité dans son art et son quotidien, il a pu découvrir l’ingratitude du métier en voyant sa chanson détournée par plusieurs marques à des fins publicitaires honteuses sans son accord et sans compensation. En l’absence d’un manager , Boulmani ne sait pas gérer sa carrière ni avoir la main sur le buzz incroyable qui l’a propulsé au devant de la scène artistique marocaine avec une seule chanson. Pourtant, il faut croire que le phénomène Boulmani existe bel et bien.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

La FIFA et les homosexuels

0
La FiFA a  toujours été la mafia du ballon rond et il n’y a que ceux qui sont nés de la dernière pluie ou qui sont aveugles ou bêtes qui ne peuvent pas le voir.. où ne veulent pas le voir !
Pire,  la FIFA est une multinationale archi-puissante qui fait le plus gros de son chiffre d’affaires avec les multinationales qui défendent un ordre économique  mondial en faveur des puissants du monde !
À l’instar du CIO,  la FIFA est une structure supranationale plus puissante que l’ONU et comme elle est au dessus du droit international,  elle méprise les Etats et sanctionne les gouvernements comme elle le veut !
Il s’agit absolument d’une géopolitique du ballon rond..
« Parmi les grands sponsors de la Fédération internationale, vous avez quand même beaucoup de multinationales américaines. Il y a également un autre aspect : c’est la justice américaine qui a enquêté sur la corruption dans la vente préliminaire des droits télé pour la Coupe du monde, parce que beaucoup de transactions ont été effectuées sur le sol américain. Et puis, il y a toujours ce désir des Américains d’être à la fois le gendarme et le moralisateur du monde !  » déclare

Paul Diestchy  , professeur agrégé d’histoire contemporaine et auteur de plusieurs ouvrages de référence sur l’histoire du football qui donnait une conférence le 19 avril à Casablanca.

En posant une question concernant le respect des minorités sexuelles,  on comprend bien que la Task force cherchait la petite bête lors de sa visite au Maroc.
Les experts de la FIFA ont très vite compris que le Maroc  était le favori pour la coupe du monde  et qu’il fallait absolument lui barrer la route et l’écarter avant la date fatidique du 13  juin, date à laquelle  le vote devrait avoir lieu …justement si vote il y a !
Ceci car les américains,  tels des enfants gâtés et grincheux,  veulent absolument cette coupe du monde et n’avaient pas du tout digéré le fait que la FIFA leur ait préféré la Russie pour 2018 et avaient chargé le FBI de diligenter une enquête et des poursuites contre les magouilles et les dossiers crapuleux de la FIFA !
A propos de la Russie,  pour information les homosexuels  y sont condamnés à mort !
Quant au Qatar,  les ouvriers qui travaillent dans les chantiers de la coupe du monde 2022 y sont traités comme des esclaves et beaucoup ont trouvé la mort en  plein chantier..
Cela la FIFA l’ignore sans vergogne..
Quant au Maroc,  il n’a pas à perdre son âme pour gagner une coupe du monde !
En effet,  c’est plutôt la FIFA qui est en train de pousser le bouchon un peu trop loin car cette instance a oublié qu’elle est censée representer le football mondial et non pas les occidentaux !
Alors,  messieurs de la FIFA puisque vous êtes très soucieux des droits des minorités  , sachez que les pays africains,  les pays arabes et musulmans sont franchement minoritaires dans votre instance dominée par l’argent,  par les pays du Nord et par les occidentaux !
Alors,  en conclusion,  il n’y a vraiment pas de quoi s’étonner de l’esprit et de la culture d’inquisition imposés par la FIFA et l’Amerique !

Par Hafid Fassi FIHRI

Lancement demain à l’UNESCO d’un projet sur la prévention de l’extrémisme violent en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie

0

L’UNESCO et le Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme (UNCCT) lanceront un projet sur la « Prévention de l’extrémisme violent par l’autonomisation des jeunes en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie ». D’une durée de deux ans, ce projet sera lancé lors d’un événement organisé au siège de l’UNESCO, le 24 avril (Espace Miró, de 10h30 à 13h00).

Au cours de cet événement, la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, et le Secrétaire général adjoint du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, Vladimir Voronkov, débattront des solutions proposées par les Nations Unies et l’UNESCO pour répondre à l’extrémisme violent avec deux jeunes acteurs du changement de la région arabe, Souli Aslam (Tunisie) et Hajer Sharief (Libye).

Six jeunes de la région qui ont été touchés par l’extrémisme violent témoigneront également pendant cet événement.

Ce nouveau projet apportera son soutien à des initiatives menées sur le terrain par des jeunes dans les domaines de l’éducation, des sciences, de la culture et des médias pour prévenir l’extrémisme violent. Des organisations de jeunesse, des acteurs du monde de l’éducation et des professionnels des médias seront mobilisés autour d’un ensemble d’activités telles que des dialogues interculturels à destination des jeunes, des formations sur la couverture médiatique des conflits ou encore des laboratoires destinés à développer la pensée critique.

Depuis 2016, un jeune (15-29 ans) sur quatre a été touché d’une manière ou d’une autre par la violence ou un conflit armé. Les jeunes, qui représentent près de 1,2 milliard de la population mondiale, font régulièrement la preuve de leur capacité de résilience malgré les difficultés qu’ils rencontrent. Pourtant, certains se laissent séduire par les solutions globalisantes des groupes prônant l’extrémisme violent.

Le projet, cofinancé par le Canada, est un effort collectif visant à impliquer les jeunes dans la lutte contre l’extrémisme violent, un problème qui affecte de manière disproportionnée les jeunes en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie

LENOBLE, LE DERNIER LIEU CHIC ET BRANCHÉ A HARHOURA

0

La cité balnéaire de Harhoura dans la région de Rabat vient de s’enrichir d’une nouvelle franchise de l’enseigne LENOBLE que l’on ne présente plus, avec l’ouverture depuis la fin de la semaine dernière d’un établissement alliant boulangerie, pâtisserie, café et service traiteur.

Depuis l’ouverture, le lieu, précédé par la notoriété de la maison-mère, connait la grande affluence des beaux jours du printemps et de l’été proche.

Situé sur la longue avenue qui traverse la ville, ce nouveau lieu chic accueillant et branché offre dans sa composante café et pâtisserie, une riche palette de viennoiseries faites sur place ainsi que des pâtisseries, toutes sortes de crêpes et gaufres à emporter ou consommer sur place ainsi qu’une variété de boissons chaudes et froides.Ce n’est pas tout, car la cuisine est également à l’honneur avec une carte étudiée. Le service et la qualité des produits sont à la hauteur de la réputation de l’enseigne Lenoble et sont appelés à le confirmer,une fois la période de démarrage achevée et la vitesse de croisière atteinte. L’offre se démarque également avec des formules petits-déjeuners attrayantes et des surprises que les propriétaires gardent jalousement au secret. Tout porte à croire que tous les goûts s’y retrouveront.
Un soin particulier a été mis dans l’esthétique des espaces et de la terrasse du café intimiste et aéré, qui les soirées des grands matchs de football feront la joie des amateurs avec des écrans tv de dernière génération, préservant la qualité de l’image, au contraire des rétro-projecteurs..
Par Nabila Kandili
Actu-maroc.com

LES CERVEAUX MAROCAINS OPTENT POUR LE CANADA

0

Une étude réalisée par le site « Rekrute.com » montre l’évolution intéressante des mentalités parmi les cadres marocains de moins de 35 ans.

L’Europe n’est plus un « Eldorado » pour cette catégorie de personnes dont 91% affirment vouloir quitter le pays à la moindre occasion. Pour 37% des 1882 personnes retenues dans cet échantillon représentatif, la France a perdu la première place dans leur choix, lui préférant le Canada et les États-Unis. La langue et le cadre de vie ainsi que les avantages sociaux sont pour beaucoup dans cette préférence mais c’est surtout les opportunités de carrière et d’avancement dans ce pays qui les inciteraient à quitter le Maroc et une situation, pourtant confortable de cadre, qui les poussent à envisager de refaire leur vie ailleurs avec leur famille. Car, répondent-ils en chœur, les entreprises marocaines parmi les plus importantes de la place, ne font pas assez pour retenir leurs excellents profils, ni pour les fidéliser. Paradoxalement, cette étude révèle que 73% des résidents marocains à l’étranger présentant le même profil n’excluent pas de revenir un jour au pays pour y investir et participer à son développement mais gardent la crainte d’échouer dans leur tentative en raison de nombreux blocages de la part de l’administration. Deux discours qui en disent long sur le déchirement des cerveaux marocains d’Europe et d’ailleurs.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

LE FILS DU CONSEILLER ROYAL TAIEB EL FASSI DEVIENT DIPLOMATE

0

Où commence le travail d’un think thank indépendant et où s’arrête la cooptation du fils de l’ancien chef de la diplomatie marocaine, aujourd’hui conseiller royal pour les affaires diplomatiques, Taieb Fassi Fihiri, Brahim qui n’est autre que le président de cet institut pour aller corriger les erreurs du ministère des affaires étrangères en Afrique.

Toujours très soutenu par son père qui se cache derrière la création du centre de recherches « Amadeus », le jeune Brahim Fassi Fihri mène grand train actuellement dans des pays africains, avec l’argent d’on ne sait qui, pour y tenir des conférences, où les dérapages sont fréquents, pour aller expliquer la position du Maroc concernant son projet d’adhésion à la CDEAO, la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest, et rectifier le tir à l’origine du retard du processus d’adhésion.

Après une première étape au Sénégal qui a tourné au vinaigre entre partisans et adversaires de cette adhésion contestée dans plusieurs pays, la délégation officieuse d’Amadeus, s’est trouvée à Abidjan pour son plaidoyer en ayant eu recours aux équipes et moyens de l’ambassade dont le numéro 1 a assisté, contrit, à la conférence accompagné du personnel de la mission diplomatique, conférence qui s’est tenue dans un luxueux hôtel de la capitale économique ivoirienne. Brahim Fassi Fihri aurait-il rejoint le ministère autrefois dirigé par son père et se serait-il vu confier cette mission hautement sensible et réservée à des diplomates de carrière hautement chevronnés, sans que personne ne le sache? Les frais d’organisation de cette tournée et ces conférences sont-ils pris en charge par le ministère des affaires étrangères et si oui, selon quelle procédure? Agir dans une telle opacité est déjà contraire au principe de transparence que le Maroc met en avant dans sa politique africaine.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

LES CERTITUDES DES ASTRONOMES SUR LA DATE DU RAMADAN

0

Le mois sacré du Ramadan est à nos portes et les prévisions des astronomes sont unanimes à annoncer que le mois de châabane, celui dans lequel nous nous trouvons, se limitera à 29 jours cette année et que par conséquent, le mois de ramadan débutera le 17 mai prochain. Mais cette date n’a rien d’officiel et seul le traditionnel communiqué du ministère des affaires islamiques informera les marocains, le moment venu, de la date effective du début du mois sacré après l’observation de la lune, seul indice fiable retenu par les autorités et les milieux religieux.

En attendant, les marchés abondent déjà des produits alimentaires les plus utilisés face à la frénésie anticipée des achats comme si une pénurie planait. C’est du reste ce qui concourt largement à la surenchère et au dérèglement de l’approvisionnement.

Le ministère en charge de ce dossier, celui des affaires économiques multiplie les appels au calme et les mises en garde aux grossistes contre toute flambée des prix. Période de l’informel par excellence, le mois sacré du Ramadan voit les produits de contrebande envahir les marchés et les vendeurs improvisés à même le sol occuper l’espace public plus que de raison tout le long des journées et des soirées.

Tout comme les dizaines d’autres petits métiers qui permettent aux familles sans ressources de faire face aux dépenses élevées couvrant ce mois de jeûne.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Articles de la semaine