vendredi, juin 22, 2018

MOBILISATION POUR LA LIBERATION DE LA FEMME D’AFFAIRES HIND AL ACHCHABI

0

L’ESPOIR RENAIT POUR LA FEMME D’AFFAIRES POURSUIVIE POUR ADULTERE

0
Après une audience ce mardi 30 Août marquée par l’absence du plaignant qui semble vouloir aller de report en report dans sa stratégie, le dossier de l’affaire de la célèbre « businesswoman » Hind Al Achchabi, jugée actuellement à Rabat pour un présumé adultère suite à une plainte de son ancien mari, un diplomate koweïtien chiite, est susceptible de prendre une tournure plus humaine après qu’elle se soit vue refuser à tort, d’après ses avocats, la liberté provisoire alors qu’elle est en droit de l’obtenir, dans la mesure où elle peut déposer une caution importante et qu’elle est interdite de quitter le territoire.
D’après les avocats de l’accusée, maître Mohamed Faziou et maître Meryem Bouzhaifa, la justice devrait se montrer compréhensive face à la situation d’une mère devant allaiter son bébé de 40 jours à peine d’autant plus que le Kowétien Ambassadeur n’a pas encore fourni de documents prouvant l’authentification de son mariage auprès de la justice marocaine.
Cette femme d’affaires a d’autres arguments de poids qui plaident en sa faveur pour l’octroi de cette mesure de liberté provisoire puisqu’elle doit honorer ses engagements professionnels et assurer le bon fonctionnement de ses entreprises dont l’importante activité a connu un ralentissement depuis le début de ses démêlés mettant en péril leur continuité.
Libre de ses mouvements, elle répondra présente aux convocations du tribunal et pourra mieux coordonner et assurer sa défense devant une justice dont elle respectera le verdict quel qu’il soit. Une justice qu’elle tient en estime de par son statut d’investisseur à l’origine de nombreux capitaux étrangers venus au Maroc, grâce à elle, elle qui a su défendre les institutions de son pays, dont l’appareil judiciaire.
Patriote exemplaire, Hind Al Achchabi, n’a jamais eu cesse de proclamer son amour pour son pays et son roi tout en réitérant sa fierté pour le système judiciaire marocain et son indépendance.
Doublée d’une mécène, Hind Al Achchabi, vient de se voir apporter un soutien psychologique par un comité en voie de création par de nombreux artistes de renom.
Sa famille continue de croire fermement que sa demande sera entendue par les juges.
Réponse lors de la prochaine audience prévue pour le 8 septembre prochain.

Du nouveau dans le procès de la femme d’affaire, Hind Al Achhabi

0

Le tribunal de première instance de Rabat vient de juger pour un premier examen le dossier de la célebre femme d’affaire Hind Al Achchabi poursuivie dans une affaire d’adultère qui n’a pas révélée tous ses secrets.

En effet et après s’être fait vus refuser la demande de liberté provisoire, ses avocats qui ont interjeté appel ne manquent pas de souligner la complexité de ce dossier en soulignant la présence de plusieurs vices de forme et de fond. Ainsi, si l’on se base sur l’article 430 du code civil, la plainte déposée par le mari kowetien, ambassadeur à Vienne, est nulle et non avenue puisque ce mariage dont l’acte a été établi au Koweit n’a pas suivi le circuit légal par le biais des services diplomatiques marocains ni confirmé dans les tribunaux marocains, ce qui lui ôte toute validité au Maroc.

Toujours selon les avocats de l’accusée, maître Mohamed Faziou et maître Meryem Bouzhaifa, mettent en avant un élément important en soulignant que le mari plaignant, le diplomate kowetien est de confession Chiite et que l’acte de mariage établi selon l’obédience Jaafari est non reconnu au Maroc, toutes ces spécificités n’ayant pas été mentionnées dans les pièces justificatives fournies par le plaignant et servant de base à sa plainte.

Plus grave encore, la procédure judiciaire n’a pas été respectée dans ses règles, poursuivent les avocats de Hind Achchabi puisque cette dernière a été incarcérée à la prison de Salé sans être entendue par aucun juge d’instruction.

Sur un autre plan, plus personnel et pour accorder à l’accusée Hind Al Achachabi, sa liberté provisoire, le tribunal aurait pu prendre en considération le fait qu’elle est mère d’un bébé de 40 jours qui a besoin encore d’être allaité et qu’elle dispose également de garanties financières, d’autant plus que l’interdiction de quitter le territoire national a été appliqué à son encontre.

La conclusion revient au père de l’accusée qui dans des propos émouvants, précise que sa fille aime son pays, dans lequel elle a beaucoup investi et encouragé ses connaissances étrangères à suivre son exemple. C’est la meilleure illustration dit-il de la confiance qu’elle place dans les arrêtés de justice pronnoncés par les tribunaux marocains en espérant par avance que le verdict sera équitable pour lui permettre de retrouver ses enfants et pour oublier cette regrettable mésaventure qui lui a causé tant de tord à elle, à sa famille, à l’image dont elle jouit dans le monde des affaires et auprès de ses nombreuses
et importantes connaissances aux niveaux national et international. Et de se dire enfin convaincu comme sa fille, accusée mais présumée innocente, que le Maroc est un état de droit et de justice et que tous les justiciables sont égaux devant la loi.

Par Jalil Nouri

 

PROPOSITION ALLÉCHANTE DE MARIAGE A SAAD LAMJARRAD PAR UNE MILLIARDAIRE DU GOLFE

0

Il n’y a pas que par la chanson que le talentueux chanteur marocain Saad Lamjarrad peut s’enrichir. Voici la preuve avec ce qui lui arrive actuellement avec une femme milliardaire, originaire des pays du Golfe, follement amoureuse de lui et que de nombreux journaux et magazines arabes décrivent comme une admiratrice qui a fait le pari de se marier avec lui en utilisant les gros moyens, y compris une partie de sa fortune. Ces médias qui se sont emparés de cette affaire pour la suivre au quotidien avancent que cette femme, dont ils ne précisent ni l’identité ni l’âge ni la nationalité, aurait proposé à son chanteur adoré, la moitié de sa fortune, comme dot, s’il acceptait de la prendre pour épouse, le plus tôt possible étant forcément le meilleur à envisager.. Cette proposition inattendue de la part d’une femme arabe a suscité un grand débat à travers la presse et sur les réseaux sociaux avec parfois des commentaires virulents, les femmes estiment que cette milliardaire porte atteinte à leur dignité.

La question est de savoir à présent ce que pense le chanteur de cette proposition et s’il acceptera l’offre alléchante de son admiratrice avec les conséquences prévisibles pour son avenir artistique et son image. L’affaire est très sérieuse et suscite de nombreuses interrogations au sein de l’opinion publique dans les pays du Golfe.

Nordin Amrabat reçoit rapidement la réponse de la FIFA pour ses propos envers l’arbitre américain

0

Quelques heures après les propos du joueur Nordin Amrabat selon lesquels l’arbitre américain Mark Geiger a favorisé l’équipe du Portugal, la Fifa s’est fendu d’un communiqué rejetant les accusations du Marocain.

« C’est avec grand regret que nous avons appris les accusations au sujet de Mark Geiger qui a arbitré le match Maroc-Portugal du groupe B. M. Geiger dément catégoriquement ces allégations et nie avoir demandé le maillot de Cristiano Ronaldo lors de la mi-temps », écrit la Fifa.

Et de condamner « fermement ces accusations faites par un joueur marocain », soutenant que les « arbitres de la FIFA ont reçu des instructions concernant leurs comportements avec les équipes lors du Mondial 2018 ».

Pour la Fifa, l’arbitre américain a été exemplaire, appelant tous « les joueurs participant à cette compétition à respecter le principe du fair-play ».

Nordin Amrabat avait affirmé que l’arbitre avait demandé le maillot de Cristiano Ronaldo.

Ces métiers qui ne craignent pas le fisc

0

A l’heure où le fisc s’attaque à l’aveuglette à des entreprises structurées pour leur imposer des redressements basés sur des bilans fantaisistes, ses services restent passifs devant la multitude d’activités informelles, lui échappant en toute impunité.

Il en est ainsi aux traiteurs clandestins préparant leurs prestations dans leur domicile, des neggafates  qui brasent des millions chaque semaine sans disposer de la moindre patente ni déclaration fiscale. Dans ce même registre il y a bien d’ajouter à cette liste les orchestres très sollicités en cette période de mariages ainsi que les chanteurs connus qui clament devant les micros de radios et les caméras de télévisions les montants exorbitants dépassant les 100.000 dirhams par soirée perçus sous le nez des contrôleurs des impôts. Les contribuables fiscaux seront envieux du chanteur de malhoune (A.S.) qui a prétendu s’être reproduit dans pas moins de 3000 cérémonies de mariages à raison de 40.000 dirhams, le compte est vite fait. Le tout jeune arrivant dans ce business lucratif avec son « bendir » (O.M.) se contentera pour sa part, devant les médias et sur les réseaux sociaux de souligner fièrement que son nouveau métier lui rapporte 70.000 dirhams par soirée et sans payer d’impôts dans celui qu’il aurait pu exercer avec son master en marketing-communication.

Dernière mode encouragée par cet argent facile et non imposable, les restaurants clandestins, dits « éphémères » dont les adresses s’échangent sur le net, sans oublier également les domiciles devenus incontournables pour leur préparation de plats cuisinés et de tout genre de pâtisserie. Toutes ces activités ont évidemment l’assurance de ne jamais recevoir ni la visite du fisc ni celle des contrôleurs de la sécurité sociale ou du moins les services d’hygiène. De quoi encourager une floraison de commerces clandestins causant un important manque à gagner pour les caisses du pays et mettant en péril l’existence d’entreprises structurées et créatrices d’emplois déclarés et également la santé de nos citoyens.

Ailleurs, sous d’autres cieux, pour ne citer que le cas des artistes exerçant en France, la chasse aux fraudeurs est telle qu’un bon nombre d’entre eux se trouvent condamnés à l’exil fiscal ou à la prison. Pour les métiers de bouche, l’espoir d’y prospérer est encore plus illusoire en raison des contrôles rigoureux à tous les niveaux.

Le sursaut viendra t-il avant qu’il ne soit trop tard? L’informel a encore une fois gagné.

 

Par A.B.

Actu-maroc.com

Vidéo sur Youtube concernant une enquête dans les arrières cuisines des restaurants chinois travaillant illégalement

Que signifie la lettre du Roi au ministre de l’intérieur

0

Il faut bien croire que la lettre envoyée par le souverain, actuellement en visite privée en France, au ministre de l’intérieur reste sans équivoque et sonne comme un sérieux rappel à l’ordre.

A l’heure où le ministre de l’intérieur, Abdelwafi Laftit finalise une énième liste de hauts fonctionnaires de son département dans le cadre d’un prochain vaste mouvement, cette lettre a des airs de mise en garde entre les dépassements de certains walis, gouverneurs et autres agents d’autorités et le manque d’intégrité ou l’incompétence pour certains d’entre eux. Des années après l’instauration du nouveau concept d’autorité à l’initiative du roi, cette philosophie n’a toujours pas trouvé d’échos auprès de tous ceux en charge de l’appliquer au quotidien sur le terrain. Des plaintes d’investisseurs ou de citoyens lambdas s’amoncellent sur les bureaux du cabinet royal alors que des soupçons sur l’enrichissement illégal de représentants du Roi dans les régions ternissent l’image d’intégrité qui leur sied. De plus, en pleine effervescence sociale les garants de l’ordre et la marche normale des affaires des citoyens, les concernés   ont fait preuve d’un manque d’anticipation comme cela a été le cas dans les mouvements des contestations du Rif et de Jerada.

Il faut croire que la liste des nominations en préparation ne passera plus comme une lettre à la poste pour être soumise à un passage minutieux au tamis des différents candidats.

Les termes de sérieux et de compétence prennent aujourd’hui tout leur sens pour ce qui concerne les nominations proposées au souverain.

Les Lions de l’Atlas promettent aux marocains une large victoire contre l’Espagne

0

Bien qu’ils n’aient pas digéré leur défaite des deux premiers matchs au Mondial de Russie, respectivement contre l’Iran par un but à Zéro et contre le Portugal sur le même score, les joueurs de l’équipe nationale marocaine de football n’ont plus qu’une seule idée en tête : sauver l’honneur contre l’Espagne dans leur dernier match.

Félicités par tous pour leur excellente prestation contre l’équipe de Ronaldo qui a été laminée malgré son but les poulains de Hervé Renard ont reçu un grand réconfort moral de la part de nombreux supporters qui ont fait le déplacement en Russie.

Désormais, les Lions de l’Atlas ne pensent plus qu’à tenir la promesse faite au Marocains de battre la Roja Espagnole sur un score large et finir en beauté ce voyage malgré l’amère des illusions d’une disqualification avant l’heure.

La presse mondiale qui fait désormais confiance aux Lions de l’Atlas et qui a fait ses grands titres de leur dernier match exceptionnel contre le Portugal et son maître à jouer Cristiano Ronaldo les crédite également d’un large score malgré la présence de grands joueurs au sein de cette équipe espagnole qui se méfie comme un poison des joueurs marocains. Ce dernier match de l’équipe du Maroc pourrait, si l’on croit leur promesse,être historique.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Voici les déclarations des entraineurs du Maroc et du Portugal après le match

0
À la veille de la rencontre amicale entre le Maroc et la Serbie, le sélectionneur national Hervé Renard a tenu, jeudi (22/03/18) un point de presse dans les entrailles du Stadio Olympico de Turin, en Italie.

Voici les déclarations à l’issue du match Maroc-Portugal (0-1) pour le compte de la deuxième journée de la coupe du monde de Russie, groupe B :

Hervé Renard (sélectionneur du Maroc):

« Nous nous sommes qualifiés pour la Coupe du monde pour la première fois en 20 ans et nous avons prouvé que nous savons jouer au football grâce à des bons joueurs.

« Malgré la difficulté de ce match, nous aurions dû être plus efficaces. Nous avons eu de nombreuses occasions de but, mais c’est le football.

Le public et les joueurs ont été fantastiques. Dans ce stade de Moscou, nous avions l’impression de jouer à Casablanca et ça nous a beaucoup aidés. C’est une image, un soutien que l’on ne peut jamais effacer de la mémoire.

« Je suis fier de tous les joueurs tout comme tout le peuple marocain l’en est. Dans le football, il y a des choses contre lesquels il ne faut pas lutter. Dans ces deux matchs de poule, nous avons montré qu’on joue au football et laissé une excellente impression.

Amrabat a été un véritable guerrier. Il en voulait tellement de jouer et a fourni une excellente démonstration de ses qualités et l’équipe a joué offensivement contre une formation qui excelle en contres. Nous avons pris des risques sans être récompensés.

« On est bien et on est tombé avec les honneurs. C’est le sentiment qui anime le groupe »

Fernando Santos (sélectionneur du Portugal) :

L’équipe du Maroc ne s’est pas contentée de défendre. On a bien commencé et exercé du pressing tout en se créant certaines occasions. Mais c’était un match difficile et il fallait savoir faire face à cette pression.

Elle a très bien joué, produit une bonne prestation, ce qui a conditionné le jeu des portugais.

Contre le Onze marocain, les joueurs ont beaucoup couru tout comme contre les Espagnols et il faudra probablement modifier notre stratégie après les 30 minutes de jeu. Dans les prochains matchs à commencer par celui face à l’Iran, nous devons apporter des ajustements, faire mieux, pousser et essayer d’avoir plus de possession de ballon

Ils nous ont donné du fil à retord et notre fer de lance, Ronaldo, se trouvait dans une position qui n’était pas la meilleure pour lui.

Sur la domination des marocains, il a indiqué qu’en football, celui qui gagne est celui qui marque. Les portugais ont franchi une première étape vers la qualification mais rien n’est encore joué d’avance notamment contre les iraniens.

Le Portugal ne se met pas dans la peau d’un favori et a les mêmes chances qu’avant. Nous allons poursuivre notre trajectoire, la coupe du monde apporte son lot de surprises.

Cri d’alarme pour sauver une Terre en détresse..

0

Un groupe de scientifiques lance un cri d’alarme et appellent les dirigeants de la planète à agir.

Pour que le silence ne s’abatte pas sur Terre. Pour que nos enfants et petits-enfants ne vivent pas dans un monde sans fruits, sans légumes, ni poissons. C’est qu’aujourd’hui, il est bien vrai que les menaces sont énormes sur là biodiversité et les pressions redoutables sur des milliers d’espèces végétales et animales.

Selon les scientifiques, nous vivons une période d’extinction de masse: l’humanité attaque à la tronçonneuse l’arbre de la vie. Mais un nouveau plan ambitieux visant à protéger 50% de notre planète pourrait soigner notre Terre. Les gouvernements se réuniront bientôt pour discuter de cette crise. Ils ne parviendront à un accord que s’ils entendent une clameur citoyenne en faveur de ce plan. Faites résonner votre voix, avant que notre planète ne devienne à jamais silencieuse:

D’ici à 2020, les deux tiers des animaux sauvages auront disparu. La vie sur Terre s’évanouit aussi vite que lors de la disparition des dinosaures. Et c’est parce que l’humanité attaque le grand arbre de la vie à la tronçonneuse.
Si nous n’arrêtons pas cette tragédie, notre fragile biodiversité pourrait bien s’effondrer, laissant notre Terre inhabitable et silencieuse. Mais tout n’est pas perdu: les scientifiques soutiennent un nouveau plan ambitieux pour protéger la moitié de notre planète, et restaurer l’harmonie avec la nature.
Les gouvernements se réuniront bientôt pour discuter de notre réponse à cette crise. Si nous faisons résonner nos voix à l’unisson derrière l’objectif de 50% de protection, nous pouvons les amener à empêcher la prochaine extinction de masse.

Faites entendre votre voix avant que le silence ne s’abatte sur Terre

Nous sommes en train de jouer avec la capacité de notre planète à nous maintenir en vie. Pourtant la crise de la biodiversité n’est pas une priorité politique!
Si nous sommes assez nombreux à participer, nous pouvons changer cela.
Pour les scientifiques, la meilleure manière de sauver nos écosystèmes — et de 80 à 90% des espèces — serait de leur offrir l’espace de s’épanouir, et de laisser la nature se régénérer. L’objectif de 50% de protection peut sembler ambitieux; mais il est en réalité tout à fait viable, et certainement notre meilleure solution pour préserver la grande et complexe trame de la vie.
Pour faire décoller ce plan, nous devons montrer à nos gouvernements que l’immense majorité des citoyens veut voir 50% de la nature protégée de la déforestation, des énergies sales, de la surpêche et de l’agriculture industrielle. Commençons aujourd’hui avec une grande pétition pour 50% de protection, et maintenons la pression jusqu’à la victoire!

Faites entendre votre voix avant que le silence ne s’abatte sur Terre

Être si déconnectés de la nature montre bien les limites de notre sagesse. Mais il n’est pas trop tard: nous pouvons gagner en discernement. C’est notre plus grand espoir, ancré dans la trajectoire déjà amorcée par notre formidable mouvement, et qui nous a permis de remporter l’accord de Paris pour le climat. La protection de 50% de notre planète est à portée de main: rassemblons-nous, montrons la voie, et restaurons l’harmonie entre les humains et la nature.

Hafid Fassi Fihri

Malgré la défaite contre le Portugal, on peut être fier de nos Lions…

0

Malgré la défaite contre le Portugal, on peut être absolument fiers de nos Lions de l’Atlas qui ont réalisé une remarquable prestation en dominant totalement et littéralement une équipe portugaise regroupée dans son camp et acculée sous la pression et les coups de boutoir d’une équipe du Maroc très en verve et résolument tournée vers l’attaque.
Soulignons au passage que le Stade Loujniki était plein à craquer et que cinquante mille supporteurs marocains y chantaient et encourageaient les nôtres, ce qui fût très beau à voir.
Il ne faut pas oublier que cette équipe du Portugal est championne d’Europe en titre et qu’elle avait battu la France.chez elle à Paris.
C’est dire à quel point il faudra estimer la performance des Lions de l’Atlas qui ont parfaitement surclassé cette équipe du Portugal qui n’a dû son salut qu’à un but très heureux de Cristiano Ronaldo contre le cours du jeu.
Certes, les nôtres ont manqué de réussite , de réalisme et d’efficacité devant les buts de Rui Patricio , le portier lusitanien , mais on peut féliciter nos joueurs car ils sont vraiment passés à un cheveu de quelque chose de grandiose.
On ne va pas refaire le match , mais on a quand même cette amère impression que la vidéo n’a pas fonctionné au cours de cette rencontre car il y a eu au moins trois actions litigieuses sur lesquelles on pouvait espérer quelque chose.
Sinon, pour terminer cette rencontre a prouvé à qui en doutait que le coach national Hervé Renard a construit une grande et séduisante équipe qui est passé tout près de l’exploit au Mondial de Russie.
Alors bravo et à la prochaine.
Le mondial continue et la vie aussi.

Par Hafid Fassi Fihri

 

Actu-maroc.com

LE MAROC SORT DU MONDIAL 2018 LA TÊTE HAUTE

0

Si Les Lions de l’Atlas avaient aligné leur défenseur Nabil Dirar dès le premier match contre l’Iran et s’il n’avaient pas encaissé un but traitre au cours de cette rencontre qu’ils ont perdu contre l’Iran , ils auraient probablement connu un meilleur sort que  celui qui vient de les obliger de quitter injustement la compétition dès le premier tour. Il faut avouer que pour leur second match contre le Portugal, les marocains ont fait sensation avec un jeu de très haut niveau qui leur a permis de dominer leur adversaire du jour qui n’a rien pu faire contre une équipe marocaine très motivée qui aurait pu faire la différence si elle n’avait pas encaissé un but très tôt, dès la quatrième minute. Car le score restera ainsi alors que les Lions de l’Atlas ont laissé passer des dizaines d’occasions après avoir été privés d’au moins trois pénaltys par un arbitre américain mal choisi pour cette rencontre décisive.

Auteur du seul but de la rencontre, Cristiano Ronaldo a été totalement absent et mis sous bonne garde par une défense marocaine bien regroupée autour du capitaine Benatia qui a joué l’un de ses meilleurs matchs avec l’équipe nationale; L’ailier droit Noureddine Lamrabet a été incontestablement l’homme de cette rencontre alors que Ayoub El Kaabi rentré à un quart d’heure de la fin pour créer la surprise , restera finalement très discret et ne changera rien à la physionomie du match.

Il ne reste qu’un seul match contre l’Espagne , qui sera  de pure forme, les jeux étant déjà faits.

Cette équipe coachée par Hervé Renard n’aura pas démérité et a enchanté par son niveau le nombreux public marocain qui s’est déplacé en Russie et qui continuera à soutenir son équipe avec la même ferveur comme Ses supporters devant leur écran, notamment lors de l’autre grand rendez-vous, la coupe d’Afrique des Nations en janvier prochain au Cameroun.

Des milliers de commentaires et déclarations faits par des marocains, supporters des Lions de l’Atlas et notre journal retient une, assez particulière, émanant d’un jeune marocain, Anas Moustaoui ; « Des larmes coulent à flot, et une défaite au goût d’amertume.
Un pressing hors du commun de la part du battalion marocain durant tout le match, une prestation digne des grandes équipes mais qui manquait toujours de cette touche finale pour mettre le ballon dans le filet; Une détermination sans efficacité.
Ils ont tout fait, mais sauf marquer. Dans le foot, il faut marquer des points pour gagner et non pas seulement les esprits. Je suis tellement déçu de voir autant de potentiels cachés, mais pas utilisés dès le premier match, déçu de voir toute cette sphère d’espoir arrachée à ce cher peuple condamné. En contrepartie, je suis fier de voir tout le soutien  que les marocains sont prêts à porter pour cette nation, honorés par ce spectacle footballistique dont ses protagonistes marocains.
Je salue la combativité de nos Lions, et l’amour de leurs supporters.
Renouons confiance en cette patrie, peut être que demain sera meilleur.
« 

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

 

Articles de la semaine