Inscription Newsletter

Retrouvez gratuitement toute l'actualité national et internationale en vous inscrivant à nos newsletters

jeudi, août 27, 2015

0

Au moins trente migrants sont morts aujourd’hui et une vingtaine d’autres ont été secourus quand leur embarcation qui transportait environ 200 personnes a coulé au large de la Libye selon un dernier bilan des gardes-côtes.

La bateau a fait naufrage au larga de la ville de Zouara, située à près de 160 km à l’ouest de la capitale lybienne, selon un responsable attaché aux autorités basées à Tripoli.

0

Une frappe israélienne a touché un objectif du Hamas à Gaza dans la nuit, a annoncé jeudi l’armée israélienne qui perpètre ainsi son troisième raid depuis la fin de la dernière agression sur Gaza.

Les avions de combat ont frappé un site que l’armée israélienne a présenté comme une fabrique d’armes appartenant au Hamas.

Trente-cinq ONG ont lancé mercredi un appel aux dirigeants du monde entier pour « faire pression sur Israël afin qu’il lève le blocus sur Gaza » qui entrave la reconstruction de la bande côtière un an après la guerre de 2014.

Au cours du conflit qui a opposé le gouvernement d’Israël et des groupes armés palestiniens, près de 19.000 logements ont été détruits et 100.000 personnes ont été privées de domicile. Les gouvernements bailleurs de fonds ont promis 3,5 milliards de dollars (3,1 milliards d’euros) pour reconstruire Gaza. Mais les restrictions israéliennes portant sur les matériaux de construction retardent toujours les chantiers, selon ces ONG.

L’ONU et le Comité international de la Croix-Rouge ont répété à de nombreuses reprises que le blocus constituait une violation du Droit international.

0

Deux journalistes français, Eric Laurent et Catherine Graciet, ont été interpelés, jeudi à Paris, pour tentative d’extorsion de fonds du Maroc, a annoncé un avocat parisien sur la Radio RTL.

Me Eric Dupont Moretti, avocat du Royaume, a précisé que le journaliste français Eric Laurent avait contacté le Cabinet royal pour annoncer qu’il se préparait à publier, avec Catherine Graciet, un livre sur le Maroc, mais qu’il était prêt à y renoncer si on lui remettait trois millions d’euros.

Après une première réunion entre le journaliste et un avocat représentant la partie marocaine, le Royaume du Maroc a décidé de déposer une plainte auprès du procureur à Paris.

Une nouvelle réunion avec le journaliste français a été organisée sous le contrôle de la police et du parquet au cours de laquelle les propos d’Eric Laurent ont été enregistrés et des photos ont également été prises.

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris et trois juges d’instruction ont été chargés d’instruire ce dossier qui est ‘exceptionnellement grave », a estimé Me Dupont Moretti.

Au cours de la troisième réunion tenue ce jeudi, sous le contrôle de la police, des sommes d’argent ont été remises à M. Laurent et à Mme Graciet, qui les ont acceptées et ont même signé le contrat, une signature qui atteste de ‘leur culpabilité, de leur chantage et de leur racket digne de voyous »

0

Le président français, François Hollande, sera au Maroc, c’est
officiel, les 19 et 20 septembre pour une visite officielle, histoire
de respecter les équilibres dans les relations que son pays
entretient avec l’Algérie dune part et le Maroc, d’autre part, car
ayant fait le déplacement à Alger à deux reprises, il était tout
naturel qu’il se déplace au royaume également une deuxième fois.

L’objectif recherché est non seulement de consolider les liens étroits
entre Paris et Rabat, mais également pour sceller leurs retrouvailles
après une longue brouille qui a fait craindre le pire au plus fort
d’une crise diplomatique sans précédent. Prévus de se dérouler à
Tanger, une vile symbolique pour les investissements français au Maroc
avec l’implantation réussie d’une usine Renault, les entretiens avec
le roi Mohammed VI s’attarderont sur ce volet d’autant plus que le
coup d’envoi des travaux d’installation d’une unité de construction
automobile d’envergure identique sous le label Peugot-Citroen a
également été donné récemment donnant au partenariat stratégique entre
les deux états une nouvelle impulsion qui ne manquera pas d’être mise
en avant et illustrée au cours de la visite de François Hollande.

Par Jalil Nouri

0

Un avocat et ancien bâtonnier de Rabat connu également pour être un
vieux militant de la défense des droits de l’homme s’est reconverti ces
derniers temps en ardent défenseur des automobilistes pénalisés par les
sociétés de parking payantes qui usent et abusent de la pose des sabots
sous la couverture de la mairie qui leur a délégué la gestion des espaces
de stationnement en plusieurs quartiers de la ville. Mandatés au départ par
des citoyens lésés, il a fait sien ce combat.

Un combat qu’il a remporté à deux reprises devant le tribunal
administratif qui a jugé illégale la pose du sabot et lui a accordé
réparation pour le préjudice subi, sauf que la mairie a interjeté
appel, apporté des amendements à la loi pour rendre le jugement
caduque et continuer à bénéficier des recettes des parkings et des
amendes des contrevenants.

Infatigable, l’avocat à la crinière blanche, a fait saisir les comptes
du maire de Rabat, le socialiste Fathallah Oualâalou pour récupérer
les 200 000 dirhams accordés par le tribunal et promet de lutter de
toutes ses forces jusqu’à son dernier souffle contre ce qu’il
considère une injustice et une mesure illégale jusqu’à l’interdiction
définitive des sabots. Un combat à méditer en cette période
d’élections communales qui déterminent la gestion des villes et ce qui
peut en découler.

0

Si le jeune et célèbre chanteur Hatim Idar avait déjà un vaste public,
il peut désormais compter sur un autre plus grand, qui s’est
rapidement formé sur les réseaux sociaux après la triste annonce de sa
maladie dont la nature reste secrète.

Mais comme les rumeurs font rapidement tâche d’huile, la version la
plus retenue veut qu’il s’agisse d’un cancer contre lequel l’artiste,
auteur de plusieurs succès et très apprécié des jeunes surtout les
filles, aurait déjà entamé un traitement.

Sans avoir voulu l’être, le prince Moulay Ismael, qui a pris en charge
les frais d’hospitalisation et de traitement du chanteur, se voit
également voué une adoration par les fans de Hatim Idar pour avoir
tout fait dès le premier jour pour lui venir en aide et l’entourer des
meilleurs médecins pour qu’il retrouve sa place privilégiée sur la
scène artistique nationale.

Entre-temps, une vraie course au scoop s’est engagée sur les réseaux
sociaux pour savoir qui pourra apporter des informations sérieuses sur
l’évolution de l’état de santé du chanteur qui a tenu lui-même sur sa
page « facebook » à rappeler le soutien exemplaire que lui a apporté le
prince Moulay Ismail dans des termes très émouvants qui ont marqué les
fans.

0

Sachant que l’état a accordé une enveloppe globale de 300 millions de
dirhams aux partis pour leur présence aux élections communales et
régionales dont 150 pour les premières et 100 pour les secondes alors
que les 50 millions restants sont réservés au renouvellement de la
chambre des conseillers, il est évident que tous ne sont pas logés à
la même enseigne et que certains disposent de machines à cash plus
généreuses avec des comptes bancaires bien garnis.

Deux formations sortent du lot pour les montants investis à savoir le
PAM et celle des islamistes du PJD. La première est créditée d’un
montant de 30 millions de dirhams pour près de 18900 candidats, tout
comme la seconde avec ses 16900.

Chose curieuse, les deux partis sont déjà donnés comme les deux
vainqueurs de ces élections avec une consécration pour le PAM.
Troisième dans ce classement en termes de dépenses électorales, le
parti de l’Istiqlal qui lui, y consacre, 21,5 millions pour 17892
candidats, suivi en quatrième position suivi du PPS avec 15 millions
qui dépense plus que le RNI,12 millions, et l’USFP, 11,5. Il faut
savoir que ces sommes dépensées proviennent en partie de l’aide de
l’état alors que les ressources propres alimentées par les cotisations
servent à couvrir le reste des dépenses pour ce rendez-vous.

0

Connu pour sa générosité, Saad Lajarred n’hésite jamais à s’engager pour des causes humanitaires et solidaires malgré son agenda chargé par les tournés à travers le monde.
Avec la participation d’autres artistes marocains aussi célèbres, il a prêté sa voix avec une grande disponibilité et une générosité à la cause du don du sang dans ce clip où il fait étalage encore une fois de tout son talent aux côtés de son père avec lequel il partage les mêmes qualités.

Les paroles: Professeur Malou Rouane
la composition: Maître Abdelaati Amenna

0

Deux journalistes d’une chaîne régionale américaine ont été tués en plein direct dans le centre commercial Bridgewater Plaza de la ville de Moneta (Virginie, Est des Etats-Unis). Une troisième personne a été blessée. Le suspect, un ancien employé de la chaîne, a été identifié sous le nom de Vester Lee Flanagan, alias « Bryce Williams ». L’homme, donné pour mort dans un premier temps par plusieurs médias, a tenté de se suicider mais n’est semble-t-il que grièvement blessé.

La journaliste Alison Parker et le caméraman Adam Ward, employés de la chaîne de télévision locale WDBJ7, ont été abattus par balles à Moneta (Virginie, Est des Etats-Unis) lors d’un direct ce mercredi matin. Vicki Gardner, la personne interviewée et visible sur les images, a également été touchée par des tirs et a été hospitalisée. Elle serait hors de danger.

Images terrifiantes
Sur les images filmées par le caméraman de WDBJ7 avant d’être tué, on entend d’abord des coups de feu, la caméra tombe ensuite au sol et filme les jambes du tireur qui abat hors champ la journaliste dont on entend seulement les cris.

Un ex-employé de la chaîne
Selon CNN, la police aurait déjà identifié le tireur grâce au modèle de la voiture et son numéro de plaque d’immatriculation et, selon le gouverneur de Virginie, Terry McAuliffe, il pourrait s’agir « d’un ex-employé mécontent de la chaîne » nommé Vester Lee Flanagan mais mieux connu dans la profession sous le nom de Bryce Williams, a rapporté une radio d’information continue, WTOP.

Il filme son crime et le publie
Le tireur a également lui-même filmé la scène macabre et diffusé deux vidéos sur ses comptes Twitter (voir ci-contre) et Facebook. On peut voir sur la dernière vidéo de l’utilisateur du compte @bryan_williams7 brandir un pistolet visant la journaliste sans que personne ne le remarque, avant d’abaisser sa caméra puis de tirer en sa direction. Les deux comptes ont rapidement été suspendus par les administrateurs des réseaux sociaux.

Tentative de suicide
Le suspect a ensuite tenté de se suicider. Donné pour mort dans un premier temps par la chaîne WDBJ7 et plusieurs autres médias, l’homme serait en fait très grièvement blessé.

 

0

L’avocat d’Ayoub El Khazzani, l’auteur de l’attaque du Thalys Amsterdam-Paris, a dénoncé mercredi le traitement subi par son client, après la diffusion d’images de son arrivée pieds nus, les yeux masqués et menotté dans le dos au palais de justice de Paris.


France/Thalys: l'avocat du suspect dénonce le traitement subi par son client
« Je trouve cela scandaleux et honteux. Quelle que soit la nature des faits qui lui sont reprochés, on ne doit pas tomber dans un traitement inhumain et dégradant », a déclaré à l’AFP Me Mani Ayadi.

Les images, diffusées par la chaîne française d’informations en continu I-Télé, ont montré le suspect de 25 ans sortant d’une voiture de police et entrant au palais de justice par une cour intérieure, escorté par les forces de l’ordre. Il appparaît en tenue bleue clair, pieds nus, les yeux masqués et menotté dans le dos.

Selon l’avocat, son client a reçu un « traitement spécifique ». « Le laisser pieds nus n’était pas indispensable », a ajouté Mani Ayadi. Il a cependant indiqué que le Marocain était chaussé par la suite, à l’intérieur du tribunal, où il a été mis en examen (inculpé) par des juges antiterroristes avant d’être placé en détention provisoire.

Interrogé par l’AFP, le parquet de Paris a répondu qu’au moment de son transfert au palais de justice, « des chaussures lui avaient été proposées mais qu’il avait refusé de les porter ».

Selon une source proche du dossier, le bandeau est en revanche une mesure de sécurité appliquée pour les suspects en matière de grand banditisme et de terrorisme, afin « qu’ils ne repèrent pas les lieux ni les personnes qui les accompagnent ».

« Il a été traité tout à fait normalement, comme n’importe quel gardé à vue. Toutes les règles de procédure et déontologiques ont été respectées, tout comme ses droits. En ce qui concerne la sécurité lors des transfèrements, les enquêteurs ont pris toutes les précautions nécessaires, ce qui est justifié au regard de la dangerosité de cet individu », a estimé une source policière.

Dans la nuit de mardi à mercredi, Ayoub El Khazzani a été mis en examen, notamment pour tentatives d’assassinats à caractère terroriste. Son avocat s’est refusé à tout commentaire sur les faits reprochés à son client.