A Bahreïn, obsèques d’un manifestant tué et poursuite du sit-in

A Bahreïn, obsèques d’un manifestant tué et poursuite du sit-in

214
0
PARTAGER

Plus de deux mille personnes, certaines scandant « le peuple veut la chute du régime », ont participé aux funérailles de Fadel Salman Matrouk à Mahouz, une banlieue chiite de Manama.
« Il n’y a d’autre Dieu que Dieu », répétaient les manifestants, en suivant le corps enveloppé dans un drapeau bahreini rouge et blanc et ceint d’une bannière verte, couleur de l’islam.

 

Matrouk a été tué par balle lors de la dispersion mardi devant un hôpital de Manana d’un rassemblement de personnes venues participer aux obsèques d’un premier manifestant chiite tué dans la répression de protestations anti-gouvernementales.

Le mouvement de contestation a été lancé à l’initiative d’internautes qui ont appelé sur Facebook à manifester pour réclamer des réformes politiques et sociales dans ce petit Etat du Golfe, dans la foulée des soulèvements en Tunisie et en Egypte.

Dans le centre de Manama, des centaines de manifestants ont passé la nuit dans des dizaines de tentes érigées sur la place de la Perle, rebaptisée par les manifestants « Place Tahrir » (Libération), à l’instar de celle du Caire qui a été l’épicentre du soulèvement contre le président égyptien Hosni Moubarak.

Des milliers de manifestants s’étaient rassemblés mardi après-midi sur cette place sans que les forces de sécurité interviennent pour les disperser.

Le ministre bahreïni de l’Intérieur a présenté dans la nuit de mardi à mercredi des excuses après la mort des deux manifestants et annoncé l’arrestation des responsables présumés de leur mort au sein des forces de sécurité.

AFP_______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

Commentaires