PARTAGER

Un père a égorgé son fils, vendredi, suite à un conflit avec l’adolescent, un jeune toxicomane qui exigeait de plus en plus d’argent pour se procurer drogues et stupéfiants.

La localité de Lahraouiyine, dans la province de Médiouna, à Casablanca, a été le théâtre, vendredi après-midi, d’un horrible crime. Un père, qui exerce en tant que journalier, s’est en effet emporté, ne supportant plus la dépendance de son fils à la drogue et les dépenses excessives que cela générait.

Ainsi, vendredi après midi, alors que le jeune adolescent, toujours protégé et soutenu par sa mère, ce qui n’était d’ailleurs pas non plus pour plaire à son père, était revenu à la charge pour demander de l’argent, l’homme s’est mis en colère et a égorgé son fils comme un mouton.

Les cris de la mère ont alerté les voisins qui ont immédiatement appelé la gendarmerie royale.

Selon le quotidien Assabah, qui rapporte l’information dans son édition de ce lundi 10 octobre, le père n’a opposé aucune résistance et s’est rendu aux gendarmes qui l’ont conduit aux locaux de la permanence pour dresser les procès verbaux nécessaires, avant de le déférer devant le Parquet général de Casablanca.

La victime, qui a miraculeusement échappé à la mort, a quant à elle été évacuée, dans un état très critique, vers les urgences du centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Rochd de Casablanca, où elle a été admise en soins intensifs.

Source : le360

Commentaires