PARTAGER

A quelques heures de l’annonce du pays qui organisera la coupe du monde 2026, tous les marocains retiennent leur souffle. Le vote commencera en fin de matinée en Russie mercredi 13 juin et les pessimistes, qui avaient quelques raisons de l’être, ont donc eu tort. Le dossier marocain n’a pas été éliminé avant le vote définitif, qui attribuera la Coupe du Monde 2026 – la première à se jouer à 48 équipes.

Comme cité dans le titre, la bonne nouvelle pour le Maroc, selon nos informations, l’exclusion du vote des fédérations de quatre territoires non incorporés appartenant aux États-Unis est acquise. Il s’agit des Samoa américaines, Guam, Porto-Rico et les Iles vierges.

Sur 211 fédérations de la FIFA, 202 prendront ainsi part au vote puisque les candidats ne votent pas, il est de même pour le Ghana qui vient d’être sanctionné par la FIFA et maintenant ces quatre territoires non incorporés appartenant aux USA.

Rappelons que dans un premier temps, l’instance mondiale du football avait rejeté la demande du Maroc d’exclure du vote ces quatre fédérations, avant que le Royaume ne réitère sa requête.

Contrairement à l’Arabie Saoudite qui a préféré voter pour les américains, les Pays-Bas viennent d’annoncer leur soutien officiel à la candidature marocaine. « Nous nous sentons connectés à l’Afrique et au Maroc », a déclaré Michael van Praag, président de la Fédération royale néerlandaise de football.

« Nous pensons à Mike Obiku, Nwankwo Kanu, Kalusha Bwalya, Karim El Ahmadi, Hakim Ziyech, Ibrahim Afellay et tous les autres joueurs ayant des racines africaines », a-t-il encore affirmé.

Si par mal chance, le trio des États-Unis, du Mexique et du Canada remporte l’honneur d’accueillir un vote en marge de l’Assemblée générale de la FIFA, bien que ce sera le premier tournoi organisé par 3 pays, la plupart des compétitions auront lieu aux États-Unis. Sur les 80 matchs, 10 auront lieu au Canada, 10 au Mexique et 60 aux États-Unis, et accueillera le Mittalive Stadium dans le New Jersey.
Carlos Cordeiro, président de l’Association américaine de football, a déclaré que l’offre du trio générerait des revenus de 14 milliards de dollars et un profit d’un milliard de dollars pour la FIFA.

Les États-Unis ont accueilli les finales de la Coupe du monde en 1994, le Mexique a été accueilli en 1970 et 1986 et le Canada n’a jamais organisé la Coupe du monde pour les hommes, mais a accueilli la Coupe du monde féminine en 2015.

Le président américain Donald Trump soutient l’offre tripartite et a fourni à la direction les garanties commerciales, fiscales et autres exigées par la FIFA.

Le salon marocain s’est concentré sur la proximité du pays par rapport à l’Europe, en raison de ses nombreux avantages dans la facilité du transport public et la qualité des réseaux de télévision en Europe.

L’Afrique a accueilli la Coupe du Monde une fois en 2010, quand elle s’est tenue en Afrique du Sud.

Commentaires