PARTAGER

Les années passent , les gouvernements se suivent et se ressemblent et rien de nouveau du côté de la Jeunesse et des Sports et entre nous , dans la majorité des autres ministères .Histoire d’un fiasco.

A la veille de la finale aller de la Champions League africaine , on a entendu des journalistes égyptiens dire qu’ils savaient bien que le ministère marocain de la Jeunesse et des sports  allait employer de gros moyens pour motiver les joueurs du Wydad par d’allechantes prîmes. Sauf que nos confrères du pays du Nil sont apparemment très mal informés puisque non seulement le département en question n’a absolument pas donné signe de vie , mais il a même donné l’étrange impression de ne pas être du tout concerné!

Concernant les infrastructures de base , pour les terrains de proximité les communes pourraient très bien s’en charger comme prévu par les textes de loi , alors que le ministère semble incapable de garantir une bonne gestion pour les stades qui lui appartiennent.
Surtout que du point de vue des infrastructures sportives , le vide est flagrant contrairement aux apparences qu’on voudrait nous imposer avec les quelques grands stades qui existent.
Avec le Wydad et le Raja qu’on voudrait délibérément chasser du complexe Med 5 et qui ne savent plus où jouer, le Moghreb de Tetouan qui joue à Larache,  la Renaissance de Berkane qui joue à Oujjda , le Rapid de Oued Zem qui évolue à Kasbat Tadla sans oublier tous les autres clubs qui n’ont pas toujours des infrastructures de qualité pour les entraînements quotidiens ou pour les compétitions., il y a un très gros malaise actuellement sur cette question qui dure ..
Si l’on rajoute à cela toutes les autres disciplines sportives , on constate le flagrant fiasco d’une bien scandaleuse faillite. .
On n’en s’en tient ici qu’au football,  le sport le plus populaire et le plus médiatisé. .
C’est dire que l’action du département de la JS , lorsque action il y a, n’est absolument pas visible!
Quant aux ministres qui se suivent et se ressemblent à la tête du ministère,  il y a eu les beaux parleurs comme un certain Moncef Belkhayat et les populistes gaffeurs comme le tristement célèbre Ouzzine qui a fait couler beaucoup d’encre avec les dégâts de l’affaire du complexe My Abdallah et au final le résultat est toujours le même voire pire puisque l’on ne voit vraiment pas en quoi les interventions de ce département servent le pays et les citoyens.
Avec des responsables sans compétences ni imagination,  mais avec des ambitions personnelles qui méprisent l’intérêt général , on ne risque pas de sortir de l’auberge.
Dans un pays où une majorité de jeunes passent leur temps soit scotchés devant leur smartphone,  soit entassés dans des cafés à suivre les rencontres de football retransmises par la célèbre mais pas innocente chaîne Qatarie ..et dans une société où le pourcentage de jeunes va exploser durant les années à venir , il faudra absolument trouver des solutions pour cette jeunesse.
A commencer par imaginer des méthodes efficientes de contrôle et d’évaluation des politiques publiques.
Pour cela, il faudra commencer par réunir la volonté politique nécessaire.
Sinon , pour qui sonne le glas!?

Hafid Fassi Fihri

Actu-maroc.com

Tags : actualités marocaines, infos, scoop, faits divers,news,  ministère de la jeunesse, match, football, Wydad, Al Ahly, Égypte,  Marrakech, Maroc, Rabat, Casablanca, Tanger, Fés, joueurs, novembre, tickets,

Commentaires