A Washington, l’ouragan Irène n’a « pas été si terrible que ça »

A Washington, l’ouragan Irène n’a « pas été si terrible que ça »

228
0
PARTAGER

Aux premières heures de la matinée dimanche, alors que tombe une petite pluie fine, Michele Merlo, 28 ans, un employé de banque de Milan, est absolument tout seul devant la Maison Blanche, qu’il photographie.

 

Pour lui, l’ouragan Irène qui a touché la capitale américaine vers 3h00 du matin dimanche, s’est résumé à « entendre du vent et de la pluie » de sa chambre d’hôtel, dit-il à l’AFP.

Mais aussi à visiter Washington, ce qui n’était pas prévu : « Je viens de Milan, j’allais à Princeton (nord-est). A Londres, ils m’ont dit que mon avion pour Newark était annulé. Ils m’ont proposé de venir jusqu’ici, j’ai dit oui. Demain, je prends un train ».

Un peu plus loin, Ron Martin, de Wymouth (Grande-Bretagne), « n’a pas vu de dégâts, si ce n’est des branches sur la route ».

Kalvin Graves, gardien d’immeuble en centre-ville, était de permanence pendant la nuit. Au plus fort de la tempête « les arbres bougeaient vraiment beaucoup. Sinon, ça n’a pas été si terrible que ça », dit-il.
Il s’amuse : « D’habitude, à 3h00 du matin, les rues sont pleines de voitures, à cause des bars et des restaurants à côté. Là, il y avait deux voitures, et l’une était une voiture de police! ».

Dans les rues, peu d’habitants ou de voitures circulaient dimanche matin. Les autobus touristiques attendaient le chaland près du National Mall, quasi désert, où l’on pouvait voir quelques arbres par terre.
Les bus et les métros fonctionnaient néanmoins presque normalement, à part quelques incidents mineurs ça et là.

Les deux aéroports de Washington étaient ouverts et n’ont subi « aucun dégât important », ont annoncé ses responsables sur leur site web. Des retards sont néanmoins attendus et des vols pourront être annulés « spécialement à destination de la région de New York et d’autres villes du nord-est des Etats-Unis ».
L’effet le plus sensible de l’ouragan pour les habitants de la capitale américaine aura concerné l’électricité. La compagnie locale Pepco signalait en fin de matinée 200.000 clients affectés par des coupures de courant, sur la capitale et deux comtés voisins du Maryland.
Le National Park Service, qui gère les monuments et 16 parcs de la région, évaluait la situation, sans signaler d’incidents majeurs.
Près du National Mall, Mary Davis vient du Queensland (Australie). Pour elle, Irène, « c’était un petit peu de pluie ».

AFP_______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires