Abdelaziz Rabbah doit justifier un don européen avant son départ du gouvernement

Abdelaziz Rabbah doit justifier un don européen avant son départ du gouvernement

1058
0
PARTAGER

Le chef de la délégation de la coopération de l’Union européenne au Maroc, Philip Mikos, est fâché contre Aziz rabbah, maire PJD (parti islamiste à la tête du gouvernement) de Kénitra, et ministre de l’Equipement et des transports, après un important retard pris sur l’état d’avancement du projet d’électrification durable de la ville, financé par un don européen.

 


Abdelaziz Rabbah

Dans deux courriers datés du 11 juillet et 30 août 2016, dont Jeune Afrique s’est procuré copie, Mokos signale que « la plupart des activités n’ont pas été engagées » et qu’ « un retard de plus d’un an est déjà à déplorer » alors même qu’un préfinancement a été accordé dès la signature du contrat, fin 2014 », rapporte Jeune Afrique à paraître lundi.

Selon l’hebdomadaire, « le diplomate européen enjoint à Abdelaziz Rabbah de justifier les dépenses éventuelles déjà engagées, faute de quoi l’UE se réserve le droit de « résilier le contrat et procéder au recouvrement des montants déjà payés »

Commentaires