Abdelilah Benkirane: « Le nom du roi ne doit pas être mêlé...

Abdelilah Benkirane: « Le nom du roi ne doit pas être mêlé aux rivalités politiques »

325
0
PARTAGER

Les autorités avaient décidé, le 4 octobre, de retirer l’accréditation d’Omar Brouksy, mettant en cause sa couverture ce même jour de législatives partielles. Cette décision a été prise à la suite d’un reportage comportant une phrase qui faisait mention de la participation de candidats « proches du palais royal » à Tanger.

Ces candidats se présentaient sous la bannière du Parti authenticité et modernité (PAM) fondé par Fouad Ali El Himma.

Interrogé à ce sujet lors d’une conférence de presse commune avec son homologue français Jean-Marc Ayrault, M. Benkirane a expliqué: « Il faut que les Français sachent une chose, au Maroc nous avons des choses qui sont sacrées. Dans notre constitution sa majesté le roi de son plein gré a éliminé le texte qui parlait de sa sacralité. Les Marocains aiment beaucoup le roi et le respectent beaucoup et n’aiment pas que son nom soit mêlé à n’importe quoi ».

« Je suis désolé, mais les journalistes aussi devraient prendre en considération les sensibilités que nous avons. Nous n’aimons pas entendre parler d’un +parti du roi+, parce qu’il n’y a pas de +parti du roi+. Le +parti du roi+, c’est le Maroc et c’est les Marocains », a-t-il estimé.

« Nous avons considéré qu’il y avait un dépassement, on a été obligé de réagir », a-t-il dit au sujet de M. Brouksy.

La direction de l’AFP a demandé officiellement aux autorités marocaines de revenir sur leur décision de retirer l’accréditaion de M. Brouksy mais elles n’ont pas accédé à cette demande à ce jour.

 

 

Actu-maroc.com______________________

 

 

Commentaires