PARTAGER

Le patriarche istiqlalien, Abdelkrim Ghallab, dernir sage parmi les sages de ce parti est décédé à l’age de 98 ans bien remplis. Une vie menée principalement la plume à la main dont il ne se séparait jamais, puisqu’il a été à la fois politicien très actif au sein de son parti parallèlement à un passage au parlement comme député, journaliste, puisqu’il a été directeur du journal arabophone de son parti « Al Alam et célèbre avec sa chronique »Avec le Peuple » dans laquelle il a égratigné la classe politique pendant de nombreuses années. Il s’était distingué également avec l’écriture de certains romans très populaires, chose normale pour cet érudit et fin connaisseur de la société marocaine, issu de l’université Al Qaraouiyine.  Son dernier fait d’armes restera en 2016, quand il trouvera la force d’écrire un texte contre le chef de l’Istiqlal, Hamid Chabat quand ce dernier avait commis un inoubliable dérapage sur la Mauritanie qui avait valu les foudres à sa formation. véritable mémoire ambulante de son parti et très écouté, il avait constitué avec M’hammed Boucetta, lui aussi disparu cette année, et Aboubakr el Kadiri mort en 2012, un trio incontournable pour régler les crises internes de l’Istiqlal. Avec cette disparition, le parti n’a plus de dernier recours pour apaiser les tensions.

Commentaires