Abidjan: violents heurts manifestants/forces de l’ordre

Abidjan: violents heurts manifestants/forces de l’ordre

329
0
PARTAGER

Selon deux témoins, des habitants d’Abobo (nord) étaient sortis pour protester contre les « exactions » commises selon eux par les Forces de défense et de sécurité (FDS) durant les semaines de couvre-feu institué mi-janvier dans ce quartier.

Les manifestants ont ensuite saccagé deux commissariats de ce quartier populaire, selon une source policière et des habitants.

Les FDS présentes sur place ont alors reçu d’impressionnants renforts et se sont affrontées aux manifestants, ont indiqué des témoins. Des informations non confirmées de source indépendante ont fait état d’au moins un mort civil.

Un fort détachement de forces de l’ordre était déployé en fin de journée à proximité de la mairie d’Abobo, en face de laquelle se trouvait un bus calciné, a constaté une journaliste de l’AFP. Des tirs sporadiques d’origine inconnue se faisaient alors entendre.

En début de soirée, des habitants interrogés par téléphone par l’AFP ont fait état de « tirs très nourris » dans le quartier. « On est tous terrés dans les chambres », a raconté l’un d’eux.

Un couvre-feu nocturne a été instauré le 12 janvier à Abobo et Anyama, un autre bastion de M. Ouattara à Abidjan, à la suite de violences meurtrières qui avaient fait au moins 11 morts, dont huit FDS.

Ce nouvel accès de violences à Abobo survient le jour où les experts envoyés par le panel de chefs d’Etat chargé par l’Union africaine de dénouer la crise ivoirienne ont commencé leurs entretiens à Abidjan. Ils se sont entretenus notamment avec Guillaume Soro, Premier ministre de M. Ouattara, et le camp Gbagbo, et doivent partir jeudi.

Depuis la présidentielle du 28 novembre, la Côte d’Ivoire est déchirée entre M. Gbagbo et M. Ouattara, reconnu président élu par la quasi-totalité de la communauté internationale, qui presse – en vain – le sortant de céder le pouvoir.

Les violences post-électorales dans le pays ont fait 271 morts depuis la mi-décembre, selon le dernier bilan de l’ONU.

AFP

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires