PARTAGER

Le directeur de cabinet de Abdeslam Seddiki, ministre PPS de l’Emploi, a heurté une étudiante avec sa voiture à Rabat. Au lieu d’attendre la police, il confie la victime à un agent de sécurité privé qui se fait arrêter.

En plus des ministres du gouvernement Benkirane, leurs proches collaborateurs multiplient eux aussi les gaffes. La semaine dernière, le directeur du cabinet de Abdeslam Seddiki, rapporte “Al Ittihad Al Ichtiraki” dans son édition de ce mardi 24 novembre, a heurté avec sa voiture une étudiante au quartier Al Irfane qui abrite les facultés et écoles et instituts supérieurs de la capitale.

Le journal explique que, au lieu de s’arrêter et attendre la police comme le stipule la loi dans ce genre de cas, le responsable a transporté l’étudiante avec lui au siège du ministère de l’Emploi. Là, il l’a confiée à un agent de sécurité privée pour l’emmener à l’hôpital Avicenne pour se faire soigner. Et il croyait s’en sortir avec peu de frais et un billet de 100 DH qu’il remet à l’agent de sécurité pour prendre un taxi.

Sauf que le pauvre agent de sécurité a été intercepté par la police alors que le directeur de cabinet de Seddiki a continué son chemin vers Casablanca où le ministre avait des activités.

Ce n’est que plus tard que les deux responsables sont intervenus auprès des autorités pour relâcher l’agent de sécurité.

Ce n’est pas la première fois que l’entourage du ministre PPS se trouve impliqué dans ce genre d’affaires. Il y a quelques mois, c’est Madame Seddiki herself qui avait heurté un agent de la circulation à Kénitra. Elle a été relâchée quand les enquêteurs ont découvert qu’elle était la femme du ministre.

 

Source : Le360

Commentaires