PARTAGER
Le secrétariat général du Parti de la Justice et du Développement (PJD) a annoncé, vendredi, sa décision de suspendre « à titre préventif » deux de ses parlementaires

Les deux parlementaires sont cités dans le communiqué de la commission gouvernementale de suivi des élections relatif à l’utilisation présumée de l’argent pour l’achat de votes lors de l’élection des membres de la chambre des conseillers.

Dans un communiqué, le secrétariat du parti du PJD a indiqué avoir tenu jeudi une réunion extraordinaire au cours de laquelle il a été décidé de suspendre « à titre préventif » les parlementaires Hamid Zatni et Youssef Benjelloun, et ce jusqu’à ce que la justice se prononce sur cette affaire, ajoutant que cette décision procède de « l’adhésion constante du parti aux principes d’intégrité et de transparence qui constituent un pilier de sa démarche dans l’action politique ».

Tout en soulignant « l’importance d’immuniser la volonté libre des électeurs contre toute forme d’influence, notamment en utilisant l’argent, et la nécessité de prendre toutes les mesures à même de garantir l’intégrité et la transparence de l’opération électorale », le secrétariat général du PJD insiste sur la nécessité de « respecter les conditions du procès équitable, en particulier le respect de la présomption d’innocence jusqu’à preuve du contraire », conclut le communiqué.

Commentaires