Samedi 20 Decembre 2014

Derniere mise a jour:02:27:17 PM GMT

Nouvelles:
Home Actualités Actualités Réforme des retraites: des défis majeurs qui inquiètent

Réforme des retraites: des défis majeurs qui inquiètent

Envoyer Imprimer PDF

La protection des pensions des générations futures et la préservation des acquis réalisés sont des défis majeurs qui inquiètent les responsables du dossier des régimes de la retraite.
La Commission technique de la réforme des régimes de retraite vient de proposer un régime bipolaire, public-privé.

Le retraité, qui rêvait tout au long de sa carrière d'une retraite confortable et paisible, se trouve hanté par un véritable cauchemar qui menace son unique ressource financière, en raison du risque qui menace ce système.

La réforme de la retraite s'affronte à plusieurs obstacles, notamment l'hétérogénéité des régimes qui impose des efforts supplémentaires pour la mise en place d'un système de retraite homogène qui devrait garantir l'égalité entre les personnes travaillant dans les secteurs public et privé et les salariés et les non-salariés, selon Lotfi Boujendar, chef de division des régimes de retraite au ministère de l'Economie et des finances.

Dans une déclaration à la MAP, M. Boujendar a indiqué que les non-salariés, qui représentent 67% de la population active, ne bénéficient d'aucune couverture en matière de retraite.

Evoquant les équilibres financiers, M. Boujandar a fait savoir que les régimes de retraite seront en difficulté, surtout les pensions civiles qui connaitront un déficit à partir de 2013.

Cette situation nécessite la prise de décisions pertinentes et une formule consensuelle pour actualiser la situation financière dudit régime et pérenniser la soutenabilité du système, a-t-il précisé.

Le chef de gouvernement, M. Abdelilah Benkirane a insisté, à l'ouverture des travaux de la Commission nationale chargée de la réforme des régimes de retraites, réunie mercredi à Rabat, sur le deuxième volet de la réforme qui revêt un caractère urgent et qui consiste à introduire des réformes aux régimes de retraite civiles qui se trouvent dans une situation critique par rapport aux autres régimes de retraites et ce afin de renforcer son assiette financière et repousser éventuellement son déficit

Avant d'entamer les réformes, il vaut mieux opter pour un élargissement progressif de la couverture sociale au profit des non-salariés, estime M. Boujendar qui plaide pour l'intégration de cette catégorie dans le nouveau système de la retraite.

Pour sa part, Mustapha Chennaoui, membre du bureau exécutif de la Confédération démocratique du travail (CDT), a souligné l'importance de la mise en place d'un système d'indemnités fixes au lieu des cotisations fixes dans les secteurs public et privé et de rendre le régime de retraite complémentaire obligatoire dans le secteur public et optionnel dans le secteur privé.

M. Chennaoui a mis l'accent sur la nécessité de trouver une solution à la crise "relativement sévère" qui touche la Caisse marocaine des retraites (CMR), déplorant que 33% de la population active bénéficie de la retraite.

Il a appelé, dans ce cadre, à réaliser une étude censée diagnostiquer la gouvernance du nouveau système avec ses volets relatifs à l'encadrement, la gestion et au contrôle.

 

Actu-maroc.com