Aéronautique : Attirer les investissements canadiens au Maroc

Aéronautique : Attirer les investissements canadiens au Maroc

395
0
PARTAGER

L’environnement propice au développement des affaires et des investissements dans le Royaume, notamment dans le secteur aéronautique en pleine croissance, ainsi que le positionnement du Maroc en tant que «hub» régional pour les échanges commerciaux ont été mis en exergue par Amara, lors d’une rencontre, vendredi après-midi avec des responsables de l’Association Québécoise de l’aérospatiale.

A cette occasion, le ministre a mis en avant l’offre Maroc pour le secteur aéronautique et spatial, citant le cadre incitatif attractif via notamment un dispositif de développement des Ressources humaines qualifiées, un plan de formation adapté aux besoins du secteur aéronautique et spatial, le faible coût de la main-d’œuvre, le positionnement géographique, la stabilité politique et la performance économique favorable.

Cette rencontre a été aussi l’occasion pour informer l’Association québécoise de l’aérospatiale de l’offre industrielle et de services et des facilités logistiques et de transport au Maroc.

Il a été, ainsi, convenu de poursuivre les contacts avec les membres de l’Association et d’encourager d’autres entreprises canadiennes à s’installer au Maroc.

Fondée en 1997, l’Association québécoise de l’aérospatiale représente les PME de l’aérospatiale du Québec et compte près de 200 membres. Sa mission consiste à définir et à évaluer les enjeux des marchés mondiaux de l’aérospatiale, et à aider les PME du Québec à se positionner en conséquence.

Elle vise notamment à faciliter les maillages et les partenariats, stimuler l’innovation et la compétitivité et faciliter la pénétration commerciale des PME du Québec sur les marchés mondiaux.

La délégation marocaine, composée également de Nouzha Chekrouni, ambassadeur du Maroc au Canada, de Fathallah Sijilmassi, directeur général de l’Agence marocaine de développement des investissement (AMDI) et de Adil Chikhi, directeur du développement et du marketing stratégique à l’AMDI, a eu aussi, jeudi, des rencontres avec des dirigeants du groupe d’ingénierie SNC-Lavalin et de l’avionneur Bombardier aéronautique.

Lors de ces rencontres, les priorités du secteur industriel au Maroc et les perspectives des relations avec le géant montréalais de l’ingénierie SNC-Lavalin ainsi que les opportunités d’affaires et de partenariats susceptibles d’intéresser les investisseurs et hommes d’affaires canadiens ont été mis en avant par Amara et Sijilmassi.

Installé au Maroc depuis une trentaine d’années, SNC-Lavalin, l’un des plus grands groupes d’ingénierie et de construction au monde, est un acteur majeur en matière de propriété d’infrastructures et de services d’exploitation et d’entretien.

Fondé en 1911, le groupe assure des services d’ingénierie, d’approvisionnement, de construction, ainsi que de gestion et de financement de projets dans divers secteurs, notamment l’agroalimentaire, le secteur biopharmaceutique, les produits chimiques et le pétrole, l’environnement, les grands travaux de génie civil, le transport en commun, les mines et la métallurgie, l’énergie et la gestion de l’eau.

Dans une déclaration à la MAP, le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies a qualifié ces rencontres de très concluantes et qu’elles étaient marquées notamment par des échanges de vues sur les mécanismes à même de promouvoir et attirer les investissements canadiens au Maroc.

Lors de la rencontre avec les responsables de Bombardier aéronautique, les deux parties ont convenu de la mise en place d’un Comité de pilotage chargé de poursuivre le projet d’investissement porté par le groupe canadien Bombardier pour la création d’une unité de production industrielle de nouvelle génération dans le Royaume. Le Comité de pilotage se réunira en mars prochain au Maroc, a confié Amara à la MAP.

Le gouvernement marocain et le groupe canadien Bombardier, troisième constructeur aéronautique après Airbus et Boeing Aéronautique ont signé, en novembre dernier, un mémorandum d’entente pour la création d’une unité industrielle, spécialisée dans l’assemblage des pièces d’avions, rappelle-t-on.

D’un investissement de 200 millions de dollars, ce projet qui doit entrer en activité en 2013 permettra de générer 850 emplois directs et 4.000 emplois indirects.

En marge de cette visite de travail, la délégation marocaine a tenu, vendredi, une rencontre avec des hommes d’affaires marocains installés au Canada.

A cette occasion, Amara a mis en avant les atouts solides du Maroc en matière d’investissement, mettant en exergue les avancées réalisées dans les différents secteurs, ainsi que les réformes institutionnelles mises en place pour stimuler l’environnement économique des affaires ainsi que le climat propice aux investissements dans un pays en mouvement.

Devant un important auditoire d’hommes d’affaires marocains, réunis dans l’enceinte du consulat du Maroc à Montréal, le ministre a aussi mis en lumière les plans de développement sectoriel et les potentialités du Maroc à travers les occasions d’affaires, ainsi que les connexions internationales à travers les accords de libre-échange avec les marchés arabes, africains, européens et américains constituant ainsi un marché de plus d’un milliard de consommateurs.

La réunion a été aussi l’occasion pour ces hommes d’affaires de présenter leurs expériences en matière d’investissement aussi bien au Maroc que dans le pays de résidence, appelant à aider les chefs d’entreprises intéressés à investir dans leur pays d’origine.

Durant cette rencontre, marquée par la présence du consul général du Maroc à Montréal, Zoubair Hakam, et d’hommes d’affaires canadiens, les deux parties ont procédé à un échange de vues sur les mécanismes à même de promouvoir et attirer les investissements au Maroc.

Elles ont, aussi, convenu de créer des canaux de communication ainsi que l’exploration des opportunités d’investissement et de partenariat, tout en relevant que la confiance dans les institutions politiques et économiques est indispensable dans le monde des affaires.

MAP _______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires