Affaire de plagiat: le ministre allemand de la Défense privé de son...

Affaire de plagiat: le ministre allemand de la Défense privé de son doctorat

281
0
PARTAGER

« L’université de Bayreuth retire à M. zu Guttenberg son titre de docteur », a annoncé le président de cette université bavaroise, Rüdiger Bormann, au cours d’une conférence de presse à la télévision.

La thèse de M. zu Guttenberg « n’a pas donné lieu à un travail scientifique correct », a ajouté M. Bormann qui s’est abstenu de qualifier ce travail de plagiat.

Le ministre, qui nie le plagiat, avait reconnu la semaine dernière « de graves erreurs » dans sa thèse de droit, et avait demandé cette semaine à l’université de lui retirer son titre de docteur.

Il est accusé d’avoir recopié dans sa thèse des passages entiers sans citer leurs auteurs. Cela lui a valu au moins deux plaintes en justice et le surnom de « Baron copier-coller » ou « Baron von Googleberg ».

Mercredi, avant l’annonce par l’université, le ministre avait répondu pendant plus d’une heure aux questions des députés du Bundestag (chambre basse du Parlement), reconnaissant à nouveau avoir commis des « fautes graves » dans la rédaction de la thèse, mais rejetant les accusations de plagiat.
Il avait obtenu son titre de docteur en 2007.

Malgré les vives critiques de l’opposition, qui l’accuse d’être « un menteur et un imposteur », M. zu Guttenberg a obtenu à plusieurs reprises le plein soutien de la chancelière Angela Merkel.

« J’ai demandé à M. zu Guttenberg de devenir ministre de la Défense, je ne lui ai pas demandé d’être assistant en sciences ou docteur », avait-elle ainsi déclaré lundi.

« Ce qui m’importe c’est son travail en tant que ministre de la Défense. Et il s’acquitte de ses fonctions à la perfection. C’est ce qui compte pour moi », avait insisté Mme Merkel, elle-même docteur en physique.

Le baron zu Guttenberg, 39 ans, le plus populaire des ministres de Mme Merkel, a vu sa cote de popularité augmenter, relève un sondage rendu public mercredi. Il obtient un indice de satisfaction de 73%, soit cinq points de plus qu’avant que la presse ne s’empare du scandale, selon ce sondage réalisé mardi pour la première chaîne de télévision publique ARD.

AFP

 

______________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires