PARTAGER
La justice vient de condamner le député du PJD Mustapha Lhaya pour « diffamation ». Ce dernier avait accusé le ministre des finances Mohamed Boussaid de favoriser des entreprises détenues par son frère.

Le député pjdiste et 5ème adjoint au maire de Casablanca devra s’acquitter d’une amende de 10.000 dhs avec la publication du jugement dans trois journaux, en plus d’une indemnité d’un dirham symbolique.

Le procès avait démarré le 26 février dernier au tribunal de première instance de Aïn Sebaâ. Mustapha Lhaya avait été poursuivi pour avoir accusé, lors d’une réunion de la Commission des finances du Conseil de la ville en octobre 2014, l’ex-wali du Grand Casablanca et actuel ministre des finances Mohamed Boussaid de céder des marchés à des entreprises gérées par son frère.

Commentaires