Affaire Magnitski : le document d’Hermitage Capital accable le gouvernement

Affaire Magnitski : le document d’Hermitage Capital accable le gouvernement

312
0
PARTAGER

Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

Le document de 75 pages s’intitule Le supplice et le meurtre de Sergueï Magnitski. Les organes gouvernementaux dissimulent la vérité.

Les anciens employeurs du juriste mort en détention préventive ont minutieusement compilé des documents officiels, des rapports médicaux, des lettres de Magnitski à ses avocats ou encore des photos de l’expertise médico-légale.

Selon la version officielle, le juriste de 37 ans, est mort de maladie faute de soins appropriés, après onze mois de détention préventive. Deux médecins de sa prison ont été inculpés de négligence. Mais selon ses anciens employeurs, Magnitski a été menotté et battu le jour de sa mort, comme en atteste la photocopie d’un document interne à la prison autorisant l’utilisation de matraques en caoutchouc contre le détenu.

Valeri Borchtchev, membre du conseil des droits de l’homme auprès du Kremlin estime qu’il s’agit là d’un document capital que l’enquête doit prendre en compte : « On a délibérément caché pendant deux ans ces faits pourtant évidents, qui sont très alarmants. Il faut comprendre ce qui s’est passé, parce que la mort est le résultat de ce passage à tabac. »

Le fonds d’investissement Hermitage Capital a également publié un autre document montrant qu’un enquêteur avait demandé à ses supérieurs d’ouvrir une enquête pour meurtre, trois jours après le décès de Magnitski. Sa requête avait été rejetée.

rfi________________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires