Afghanistan: 13 morts dans un attentat suicide dans le sud-est

Afghanistan: 13 morts dans un attentat suicide dans le sud-est

172
0
PARTAGER

« Un kamikaze a projeté son véhicule contre le bâtiment d’une entreprise de construction », dans le district de Barmal, frontalier du Pakistan, a déclaré à l’AFP Mokhles Afghan, porte-parole du gouverneur de la province instable de Paktika, où s’est produite l’attaque.
« Treize personnes ont été tuées et 50 blessées », a-t-il ajouté. Les autorités provinciales avait initialement parlé de 15 morts.

 

Il a indiqué que toutes les victimes étaient des employés de la compagnie, parmi lesquels des gardes de sécurité, mais n’a pu préciser si des étrangers figuraient ou non parmi les victimes.

L’attentat n’a pas été revendiqué dans l’immédiat.
La province de Paktika, comme celles voisines de Paktia et de Khost, est l’un des bastions du réseau Haqqani, l’un des principaux mouvements de la rébellion talibane. Egalement implanté de l’autre côté de la frontière pakistanaise, il est impliqué dans de nombreuses et sanglantes attaques en Afghanistan. Ces provinces sont frontalières des zones tribales pakistanaises, considérées comme une des principales bases arrières des talibans afghans.

De nombreux civils ont été tués depuis le début de l’année dans la province de Paktika, par des bombes artisanales placées sur le bord des routes.

Le 6 mars, douze civils, cinq enfants, deux femmes et cinq hommes, y avaient été tués par l’explosion d’une bombe au passage de leur véhicule. Le 19 janvier, treize passagers d’un triporteur, dont des femmes et des enfants, avaient péri de la même façon.

Le 28 novembre, 13 personnes avaient été tuées dans un double attentat suicide dans un quartier général de la police de Sharan, la capitale provinciale.

Les bombes artisanales et les attentats suicide sont les armes favorites des insurgés afghans qui combattent le gouvernement de Kaboul et les 132.000 soldats étrangers déployés pour le soutenir, depuis que les talibans ont été chassés du pouvoir par une coalition internationale fin 2001.

Le président afghan Hamid Karzaï a lancé officiellement le 22 mars la première phase du processus dit « de transition » en Afghanistan, dans le cadre duquel les forces internationales vont progressivement transmettre la responsabilité de la sécurité dans le pays aux forces afghanes.

L’Otan entend achever ce processus d’ici fin 2014.

Seules des provinces et des villes relativement sûres ou proches de bases de l’Otan sont concernées par cette première phase.

AFP_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires