Afghanistan: environ 35 morts dans l’attaque d’une banque

Afghanistan: environ 35 morts dans l’attaque d’une banque

307
0
PARTAGER

Le dernier bilan officiel annoncé samedi faisait état de 18 morts et 70 blessés.
« Environ 35 personnes ont été tuées et 70 blessées dans l’attaque d’hier » samedi contre une agence de la Kabul Bank à Jalalabad, a déclaré Gul Agha Shirzay, le gouverneur de la province de Nangarhar, dont Jalalabad est la capitale.

Sept kamikazes, selon M. Shirzay, avaient pris d’assaut samedi l’agence bancaire, ouvrant le feu à l’intérieur sur des employés et des clients, dont de nombreux policiers, selon des témoins, avant de s’y retrancher et d’affronter durant plusieurs heures la police à l’extérieur.

La Kabul Bank, principale banque privée du pays, est un des établissements bancaires versant les salaires des fonctionnaires, parmi lesquels policiers et militaires, et samedi était le dernier jour du mois en Afghanistan. Des policiers venus chercher leur paie figurent parmi les morts et les blessés, mais les autorités provinciales ont refusé de donner leur nombre exact et de donner des précisions sur les victimes, confirmant néanmoins que des policiers et des civils, dont des employés de la banque, y figurent.

Le gouverneur a confirmé que le chef adjoint de la police provinciale ainsi que le chef de la police criminelle de la province avaient été blessés. Ils ont été transférés à la grande base américaine de Bagram, au nord de Kaboul, pour y être soignés.

Un témoin qui s’est présenté sous son seul prénom d’Ewazullah a raconté samedi à l’AFP qu’il se trouvait dans la banque quand plusieurs kamikazes portant « armes, grenades et ceintures d’explosifs » avaient surgi. Ils avaient rassemblé les gens présents dans un coin avant d’ouvrir le feu sur eux « aveuglément », selon Ewazullah, qui avait pu se cacher dans un coin.

Les talibans, qui mènent une insurrection contre le gouvernement de Kaboul et les soldats étrangers qui le soutiennent depuis qu’ils ont été chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition internationale, ont revendiqué samedi l’opération auprès de l’AFP, par l’intermédiaire d’un de leurs porte-parole, Zabihullah Mujahid. L’attaque de samedi à Jalalabad est la plus meurtrière depuis un attentat suicide de juin 2010 au milieu d’un mariage dans la province de Kandahar, fief taliban dans le sud du pays, qui avait fait 50 morts et 87 blessés.

Malgré une présence accrue de policiers, la vie dans la ville était revenue dimanche quasiment à la normale, selon le correspondant de l’AFP. La veille, la police avait fait interdire la circulation des véhicules et la quasi-totalité des magasins avaient baissé leur rideau.

L’est de l’Afghanistan est, avec le Sud, bastion des talibans, considéré comme plus instable que le Nord et l’Ouest, même si l’insurrection a gagné du terrain hors de ses fiefs traditionnels depuis deux ans. La province de Nangarhar est frontalière du Pakistan, réputé abriter les bases arrière des talibans, mais la situation y est meilleure que dans les provinces limitrophes.

La ville de Jalalabad elle-même était considérée jusqu’ici comme relativement calme.

AFP_______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

Commentaires