Afghanistan: plus de 2.400 civils tués en 2010, nouveau record

Afghanistan: plus de 2.400 civils tués en 2010, nouveau record

362
0
PARTAGER

Les groupes insurgés sont responsables de près des deux tiers de ces décès, les forces internationales de 21% et les forces afghanes et « leurs milices alliées » de 12%, détaille ARM dans son rapport annuel sur les « victimes civiles de la guerre ».
Alors que la guerre entre dans sa dixième année et que les forces internationales et afghanes n’ont jamais été aussi nombreuses, « les chiffres de civils tués, blessés ou déplacés ont atteint des niveaux records », note-t-elle.
« Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2010, au moins 2.421 civils afghans ont été tués et 3.270 blessés dans des incidents liés au conflit à travers l’Afghanistan. Cela signifie que, chaque jour, entre 6 et 7 non combattants ont été tués et entre 8 et 9 blessés », souligne ARM.
Les bombes artisanales posées par les insurgés restent l’arme la plus meurtrière: elles ont tué 693 civils et en ont blessé plus de 1.800 en 2010, bien plus que de soldats afghans ou étrangers qu’elles sont censées viser, selon l’ONG.
ARM s’interroge néanmoins sur la possible utilisation de bombes à sous-munitions par les troupes américaines, soulignant que les causes des explosions touchant des civils sont souvent inconnues (bombes artisanales, mines ou explosifs datant de précédents conflits, autres bombes…).
Plus de 400 « non combattants » (fonctionnaires, chefs tribaux…) ont été assassinés par les insurgés et 237 civils ont péri dans les attentats suicide qui leur sont attribués, poursuit ARM.
Au moins 217 civils ont péri dans des bombardements aériens de la coalition internationale et 192 ont été tués par des tirs directs ou indirects de soldats de la force internationale.
AFP

 

Commentaires